1er Sommet Afrique-CARICOM : Uhuru Kenyatta appelle à l’unité pour explorer les possibilités d’approfondir l’intégration entre les deux régions

0 86

Le président de la République du Kenya , Uhuru Kenyatta a présidé ce mardi 7 Septembre 2021, une réunion virtuelle des chefs d’État et de gouvernement d’Afrique et des Caraïbes, lors du premier sommet Afrique-Caricom.

A l’initiative du Kenya, ce premier sommet Afrique -Caricom vise à réunir les présidents membres de l’Union Africaine et de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) pour explorer les possibilités d’approfondir l’intégration entre les deux régions.

Pour le Président Kenyatta, ce premier sommet que le Kenya accueille est le premier d’un grand nombre des sommets à venir.

« C’est avec grand plaisir que je vous accueille tous à ce premier Sommet Afrique-CARICOM. Je suis très heureux que nous ayons choisi de tenir le Sommet virtuellement plutôt que de le reporter pour l’instant une autre année en raison de la pandémie de COVID-19 », a déclaré Uhuru Kenyatta.

Et d’ajouter : « Le Kenya est en effet reconnaissant et se sent honoré d’accueillir ce premier Sommet de ce que je crois, est le premier d’un grand nombre des sommets à suivre dans l’avenir, dans nos efforts pour renforcer les cordes de l’unité du peuple africain à travers le monde ».

Dans son discours le Président Kenyatta a rappelé les liens douloureux qui unissent ces deux régions du monde, son héritage issu de l’esclavage avec des personnes d’ascendance africaine.

« Entre le XVIe et le XIXe siècle, 10 -12 millions d’esclaves africains ont été transportés à travers l’océan Atlantique jusqu’aux Amériques et les Caraïbes. Unis par notre héritage comme des personnes d’ascendance africaine, nous nous réunissons aujourd’hui pour commencer à travailler ensemble pour relever les défis communs aux quels nous faisons face, renforcer le patrimoine historique et culturel liens qui nous unissent et tissent des liens socio-économiques et  liens politiques, qui favoriseront une prospérité partagée et le progrès social pour nous tous. »

Il a exhorté les chefs d’État et de gouvernement de ces régions, à renforcer et favoriser des partenariats innovants dans les domaines de l’économie bleue, du changement climatique, de la santé et la Covid-19, de la viabilité de la dette, ainsi que de la technologie.

Uhuru Kenyatta a déclaré que “Les deux régions, l’Afrique et les Caraïbes sont bénies avec d’énormes ressources dans l’économie bleue. Le continent africain compte 38 zones côtières et insulaires États et un littoral de plus de 47 000 kilomètres. Et pour tous les États membres de la CARICOM, ils ont accès à environ 1 millions de miles carrés de la mer des Caraïbes. Cela présente d’énormes possibilités de renforcer et favoriser des partenariats innovants dans les deux régions pour exploiter durablement l’immense potentiel de l’économie bleue”.

S’agissant du changement climatique,  le président Kényan a fait savoir que « Le changement climatique reste une menace existentielle pour nous tous. En Afrique, les variations extrêmes des températures et les régimes de précipitations, ont, par exemple, considérablement accrue l’habitat des insectes piqueurs et la transmission de maladies à transmission vectorielle comme la dengue, le paludisme et la fièvre jaune.

On estime que 94 pour cent de décès mondial du paludisme surviennent en Afrique, une épidémie qui survient souvent après des périodes de précipitations exceptionnellement fortes. Le réchauffement du continent permet le paludisme, transportant des moustiques pour survivre à des altitudes plus élevées ».

En parlant de la pandémie à COVID-19, le Président Kenyatta a appelé ses pairs à se réveiller pour doter à l’Afrique une usine de fabrication de ses propres vaccins.

En Afrique comme dans la région des Caraïbes, la pandémie a mis à rude épreuve notre système de santé et remis en question nos approches traditionnelles à la santé publique. Alors que le nombre des décès COVID-19  sont relativement faibles dans les deux régions, nous avons du mal à obtenir les vaccins COVID-19 dont nous avons tant besoin, a-t-il soutenu.

Face aux sérieux problèmes d’approvisionnement en vaccin contre la COVID-19, Uhuru Kenyatta a déclaré qu’il faut construire notre propre capacité de fabrication des vaccins et pour les soins médicaux critiques.

En parlant de la viabilité de la dette , le président du Kenya a souligné que  « la dette et sa durabilité restent un défi pour de nombreux pays africains, un problème qui s’est aggravé par la pandémie de Covid-19» , a-t-il dit.

« Nous devons nous unir pour bâtir sur l’ initiative de suspension du service de la dette du G20 (DSSI)  et les progrès accomplis pour faciliter les dépenses liées à la pandémie par, entre autres, recherche proactive de stratégies pour augmenter les revenus tout en privilégiant les dépenses qui améliorent la capacité de productivité de nos économies. Il s’agit clairement d’une tâche qui demande de l’ingéniosité et l’innovation face à la pandémie», déclare Uhuru Kenyatta.

En ce qui concerne la technologie, le président Uhuru Kenyatta a déclaré qu’environ 66% de la population adulte africaine est non bancarisé ; tandis que dans la région des Caraïbes, l’écosystème des startups fintech est toujours en évolution.  Au regard de cette situation, les deux régions doivent se saisir de cette opportunité.

«  Nous avons, l’occasion de développer des collaborations qui nous permettront de créer une série de produits et de solutions technologiques. Des solutions qui favoriseront l’inclusion financière en offrir un meilleur accès à des produits abordables et des services financiers efficaces aux personnes non bancarisées», déclare Uhuru Kenyatta.

Ont participé à ce premier Sommet Afrique-CARICOM , le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, la Secrétaire générale de la CARICOM, Dr Carla Natalie Barnett, le Secrétaire général de l’OACPS, Georges Rebelo Pinto et plusieurs chefs d’État et de gouvernement africains.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More