Projet du rallye du dessin organisé par Aliwu asbl : un peintre congolais expose son talent

Les deux images de Premières Dames sont faites à la main par un peintre congolais et non photographiées

0

L’artiste peintre qui a signé un contrat de collaboration avec la firme belge répond à nos questions. Pourquoi avez-vous tenu à vous associer au projet du Rallye du dessin organisé par ALIWU asbl ?

AKYES : C’est le deuxième projet auquel je m’associe avec l’asbl ALIWU, le premier s’est déroulé durant le mois d’août qui vient de passer, cette association a organisé trois stages de dessin et de bandes dessinées. Nous avons fait un bilan en commun et nous avons décidé de poursuivre cette aventure de faire connaître les dessins aux élèves des écoles primaires et secondaires.

Le projet du rallye du dessin est quelque chose d’original. Il sera demandé aux jeunes gens et élèves de dessiner trois choses qui caractérisent leur quartier : une maison, un bâtiment ou leur école, ensuite une personne ou un visage, et pour finir des enfants en train de jouer. Les meilleurs dessins seront retenus et nous en ferons une publication et des expositions dans un ou plusieurs lieux pour que les gens puissent voir ce que leur quartier a produit. Il ne s’agit pas d’un concours de dessin dans lequel il n’y a qu’un seul gagnant et les autres sont oubliés, ALIWU veut montrer la multiplicité des talents qu’il y a dans ce pays et plus nous pourrons exposer de dessins, plus les enfants seront heureux.

Tous les participants seront recontactés pour les encourager afin qu’ils puissent recevoir des conseils et ainsi persévérer dans la pratique du dessin. Ces artistes en herbe d’aujourd’hui seront peut-être nos grands dessinateurs et peintres qui représenteront ce pays à travers le monde, dans un avenir que nous croyons ne pas être si lointain.

Ce qui m’a plu chez ALIWU, c’est qu’ils ont un projet à visage humain et qui s’étale sur plusieurs années. Ils veulent travailler sur la détection et l’encadrement des talents dans divers domaines notamment artistique et intellectuel. Dessin, mathématiques, science. Ils s’intéressent à l’épanouissement de la jeunesse à travers des structures autres que la musique. À Kinshasa, le manque de parcs, d’espaces verts, de plaines de jeux, d’espaces récréatifs peut amener cette jeunesse à se tourner vers la violence. C’est pourquoi toute initiative qui permet à la jeunesse d’exprimer sa créativité hors de la violence ne peut que rencontrer notre intérêt à tous et le mien en particulier.

Le rallye parcourra les quatre districts scolaires de Kinshasa. La première étape devait initialement débuter dans la Lukunga, le 1er novembre et se terminer le 15 décembre, mais les dates seront surement reportées pour que toute l’organisation puisse se mettre en place et particulièrement la coopération avec les écoles.

Nous vous remercions de nous avoir permis de montrer à nos lecteurs les deux portraits que vous avez réalisés des deux premières dames qui viennent de se succéder dans notre pays.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More