Le forum régional transfrontalier de Rubavu/Rwanda pour des hommages aux nombreux éco-gardes tombés en protégeant le parc national des Virunga en RDC

0

Les parties prenantes au forum régional transfrontalier tenu du 20 à ce 21 octobre dans la ville rwandaise de Rubavu ont appelés les participants à rendre hommage aux nombreux éco-gardes pour les sacrifices consentis dans le cadre de la protection du Parc National des Virunga situé dans l’espace couvrant le paysage du Grand Virunga.

A la clôture des travaux ce 21 octobre 2022, les différents délégués des institutions ayant mandat la gestion des parcs en Ouganda, Rwanda et RDC, ont observé une minute de silence en mémoire de 220 éco-gardes décédés au cours de 5 dernières années à la suite de la recrudescence de la violence envers les agents et cadres de ce site du patrimoine mondial.

Aux côtés des experts, partenaires techniques, financiers à la conservation ainsi que les acteurs des organisations de la société civile évoluant dans ce paysage, les délégués des institutions gestionnaires des aires protégées dans les trois pays ont encouragé le secrétariat exécutif de la Collaboration Transfrontalière dans le massif du grand Virunga (GVTC) de se mobiliser pour faciliter, selon son mandat, l’arrêt des menaces contre ceux qui protègent la riche biodiversité naturelle au PNVI ainsi que la population.

L’assistant technique et scientifique à la direction générale de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), Dr Albert Sebagenzi, a, dans son intervention au cours de ce forum, fait voir aux voisins géographiques de la RDC, que le pays, à travers son institution, reste déterminé à voir les ressources naturelles transfrontalières servir au mieux à l´éclosion du développement durable dans le paysage, tout en sécurisant les intérêts des riverains des parcs afin de prospérer.

La RDC qui regorge plus de 101 aires protégées dont 8 parcs nationaux, 30 réserves naturelles, 8 jardins botaniques et zoologiques, 47 domaines de chasse, 5 réserves scientifiques et 3 réserves de biosphère se pointe comme un pays solution aux diverses situations qui perturbent le climat actuellement a-t-il indiqué.

Démontrant l’urgence d’un retour à la paix souhaitée par les autorités congolaises, il a saisi l´opportunité du forum pour lancer un plaidoyer pour l´implication des gestionnaires des parcs transfrontaliers dans la politique de la non agressivité au niveau régional, parlant de la conjonction d´efforts visant à éradiquer les groupes armés locaux et étrangers dans le paysage.

 

Des efforts conjugués contre les groupes armés locaux et étrangers

Les participants ont ainsi lancé un appel à une collaboration renforcée des Etats parties de la GVTC pour libérer le PNVI des groupes armés, lutter contre le braconnage, la déforestation et les envahissements.

A cet effet, la partie congolaise a émis le vœu de voir se développer l’harmonisation des politiques des facilités d’entrée dans la livraison des visas touristiques transfrontaliers ainsi que l’engagement des bailleurs et autres partenaires tant techniques que scientifiques pour soutenir les efforts du parc sous diverses formes.

Le forum régional transfrontalier qui est un organe consultatif réunissant différentes parties prenantes impliquées dans la gestion de la faune sauvage et le développement du tourisme au sein du paysage grand Virunga et dont le rôle est de partager les expériences et informations en faisant des recommandations de gestion afin d’atteindre les objectifs de GVTC.

 

Source : ACP

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More