G20 : Un nouveau partenariat entre l’Indonésie et ses partenaires internationaux pour le financement de nouveaux objectifs climatiques

0

Ce mardi 15 novembre 2022, au sommet du G20, lors de l’événement consacré au Partenariat pour les infrastructures mondiales et l’investissement, le président indonésien, M. Joko WIDODO et les chefs d’État et de gouvernement des pays affinitaires du Groupe des partenaires internationaux, codirigé par les États-Unis et le Japon et composé notamment de l’Allemagne, du Canada, du Danemark, de la France, de l’Italie, de la Norvège, du Royaume-Uni et de l’Union européenne, ont annoncé le lancement d’un Partenariat pour une transition énergétique juste élaboré avec l’Indonésie à l’occasion de sa présidence du G20.

Ce partenariat historique vise à assurer une transition ambitieuse et juste du secteur de l’électricité en Indonésie, en soutenant une trajectoire permettant de garder à portée la limitation de l’élévation de la température mondiale à 1,5°C.

Soutenue par ses partenaires internationaux, l’Indonésie s’emploiera à concevoir un plan d’investissement global afin de concrétiser de nouvelles actions et de nouveaux objectifs marquants pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) et appuyer les collectivités touchées par ces problématiques. Pour ce faire, le pays :

Avancera la date prévue du pic d’émissions totales dans le secteur de l’électricité, en l’atteignant d’ici 2030 ;

Limitera les émissions du secteur électrique à 290 mégatonnes de CO2 en 2030, un chiffre très inférieur à la valeur de référence de 357 mégatonnes de CO2 ;

Se fixera comme objectif d’atteindre la neutralité carbone dans le secteur électrique d’ici 2050, soit dix ans plus tôt que la date initialement prévue ;

Accélérera le déploiement des énergies renouvelables afin que la production d’énergie issue de sources renouvelables représente au moins 34 % de l’ensemble de la production d’électricité d’ici 2030, ce qui revient à multiplier par deux le déploiement total d’énergies renouvelables au cours de la décennie par rapport aux prévisions précédentes.

Pour atteindre ces objectifs, ce partenariat à long terme mobilisera un premier financement de 20 milliards de dollars issu de fonds publics et privés pendant une période de 3 à 5 ans et constitué de subventions, de prêts concessionnels, de prêts aux taux du marché, de garanties et d’investissements privés. Les contributions au Partenariat pour une transition énergétique juste sont composées de fonds publics à hauteur de 10 milliards de dollars, et d’un engagement à poursuivre le travail afin de mobiliser 10 milliards de dollars de financement par des institutions financières privées coordonnées par la coalition Glasgow Financial Alliance for Net Zero (GFANZ), notamment Bank of America, Citi, Deutsche Bank, HSBC, Macquarie, MUFG, et Standard Chartered. Le partenariat mobilisera également l’expertise, les ressources et les opérations des banques multilatérales de développement.

Le succès de ce partenariat devrait permettre d’avancer d’environ 7 ans le pic d’émissions totales dans le secteur de l’électricité en Indonésie ainsi que de réduire les émissions de gaz à effet de serre de plus de 300 mégatonnes au total d’ici 2030, et de plus de 2 gigatonnes d’ici 2060 par rapport à la trajectoire actuelle de l’Indonésie.

Au cours des six prochains mois, les parties travailleront de concert pour élaborer un plan concret d’investissement, de financement et d’assistance technique pour soutenir cette ambition.

Le président indonésien, M. Joko WIDODO, a déclaré que « l’Indonésie est déterminée à mettre à profit sa transition énergétique pour parvenir à une économie verte et jouer un rôle moteur en faveur du développement durable. Nous remercions nos partenaires internationaux pour leur coopération et leur appui dans la réalisation pleine et entière de cette transition accélérée. Ce partenariat sera riche d’enseignements pour la communauté internationale et pourra être mis en œuvre dans d’autres pays afin de mettre cette coopération concrète au service de la réalisation de nos objectifs climatiques communs. »

Le président américain, M. Joe BIDEN, a souligné l’importance de ce partenariat. « L’Indonésie a brillamment conduit les discussions avec une ambition remarquable tout au long de l’élaboration de ce partenariat. Les nouveaux objectifs renforcés qui en résultent montrent que les pays peuvent réduire de manière draconienne leurs émissions et accroître la part des énergies renouvelables tout en s’engageant à créer des emplois de qualité et à protéger les moyens de subsistance et les communautés locales », a-t-il commenté.

Le premier ministre japonais, M. Fumio KISHIDA, a déclaré : « Le Japon salue le lancement du partenariat, qui appuie l’engagement de l’Indonésie en faveur de l’objectif de 1,5 °C. Le Japon continuera de codiriger le partenariat avec les États-Unis, en coordination avec les autres pays partenaires, et d’accélérer la transition indonésienne, ambitieuse mais réaliste, consistant à passer du charbon à d’autres sources d’énergies renouvelables grâce à un engagement accru du secteur privé. »

Le premier ministre canadien, M. Justin TRUDEAU, a affirmé que « le développement d’une énergie propre est un volet essentiel de la lutte contre les changements climatiques et de la transition vers une économie mondiale plus sûre, plus durable et plus forte. Grâce à ce nouveau partenariat, le Canada aidera l’Indonésie à atteindre ses objectifs climatiques et énergétiques, à accroître la production énergétique issue de sources renouvelables, à investir dans les communautés locales et les travailleurs et à réduire les émissions tout en renforçant la sécurité énergétique. »

La présidente de la Commission européenne, Mme Ursula VON DER LEYEN, a déclaré : « Le Partenariat pour une transition énergétique juste en Indonésie ouvrira la voie à un avenir plus vert et plus propre pour le pays, un avenir rempli de nouvelles possibilités pour les Indonésiens. Ce sont eux qui tireront parti des bienfaits de la transformation de leur économie lorsque l’Indonésie sera un centre névralgique des énergies renouvelables. »

Le président de la République française, M. Emmanuel MACRON, a déclaré : « La France est fière de faire partie de ce partenariat ambitieux qui appuie l’engagement de l’Indonésie pour atteindre la neutralité carbone en renforçant considérablement son déploiement d’énergies renouvelables. Ce partenariat soutiendra le développement de l’Indonésie et créera dans une approche de justice de nombreuses débouchés économiques, sans aucun laissé-pour-compte ».

Le chancelier allemand, M. Olaf SCHOLZ, a rappelé que « le G7 et des partenaires internationaux ont promu les Partenariats pour une transition énergétique juste lors du sommet du G7 à Elmau. Les progrès que nous avons accomplis avec l’Indonésie sont un message fort qui prouve que l’accélération de l’action climatique est synonyme de transition juste et de prospérité économique. Ce Partenariat pour une transition énergétique juste est un projet phare pour la coopération multilatérale, la transition énergétique et l’investissement durable. »

La première ministre italienne, Mme Giorgia MELONI, a déclaré : « L’Italie est fière de faire partie du Partenariat pour une transition énergétique juste, plateforme ambitieuse qui fournira des ressources financières et une assistance technique considérables pour assurer le passage des énergies fossiles aux énergies renouvelables dans le secteur énergétique indonésien. »

« La Norvège se réjouit de pouvoir contribuer à ce partenariat et de soutenir les efforts de l’Indonésie pour accélérer sa transition énergétique. Nous pensons qu’il permettra de mobiliser des capitaux privés indispensables à l’accélération du déploiement des énergies renouvelables et de contribuer de manière efficace à la réduction à grande échelle des émissions pour limiter les effets de la crise climatique », a affirmé le premier ministre norvégien, M. Jonas Gahr STØRE.

Le premier ministre britannique, M. Rishi SUNAK, a déclaré : « Je suis fier du lancement de ce partenariat pour une transition énergétique juste avec le gouvernement indonésien. Ce partenariat permettra de débloquer des financements privés à hauteur de plusieurs milliards en faveur de nouvelles infrastructures vertes. »

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More