RDC : Martin Fayulu très critique envers le régime de Félix Tshisekedi

0

Le président national de l’ECIDE ( Engagement pour la Citoyenneté et le Développement) , Martin Fayulu Madidi, s’est montré très critique ce week-end envers le régime du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. A l’occasion de son retour en République Démocratique du Congo, celui qu’on surnomme le soldat du peuple a vu son accueil être étouffé, ce dimanche 13 novembre 2022, dès l’aéroport international de N’djili par les éléments de la police nationale congolaise (PNC), alors que les militants et militantes de son parti l’attendaient pour un accueil triomphal.

C’est dans une série des tweets que l’opposant Fayulu a critiqué la pratique qu’a mise en place le pouvoir de Kinshasa contre ses partisans.

« Plutôt que d’affronter le Rwanda et l’Ouganda qui agressent la RDC, ceux qui ont usurpé le pouvoir du peuple préfèrent mobiliser les moyens de l’Etat contre les paisibles citoyens qui se dirigent vers l’aéroport de N’djili pour m’accueillir. Quelle irresponsabilité? »

« Plus de 2.000 policiers avec une cinquantaine de jeeps, des camions à jet d’eau chaude pour réprimer la marche des paisibles citoyens. Au lieu de recevoir 903 soldats kenyans, entraînez plutôt ces policiers pour libérer Bunagana, protéger Goma et rétablir la paix à Kwamouth ».

Et d’ajouter : « Félicitations aux Congolais(es) qui ont bravé l’ordre illégal du gouverneur de Kinshasa. Honte aux usurpateurs. Au lieu de mener la guerre de libération contre ceux qui agressent notre pays, ils font la guerre au peuple dont ils ont volé la souveraineté. Ils se trompent de cible! »

Pour rappel, une interdiction du Gouverneur de la ville Province de Kinshasa pesait sur cette marche de l’ECIDE, car Gentiny Ngobila n’avait pas pris acte de cette activité.

“Considérant que l’itinéraire retenu par votre organisation se situe dans une zone neutre instituée par l’arrêté N°SC/329/CAB/GVK/GNM/2021 du 30 Septembre 2021 portant interdiction des manifestations publiques dans certaines zones dans la Ville de Kinshasa, je ne saurai prendre acte de votre requête. Le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise/Ville de Kinshasa ainsi que les Bourgmestres des Communes concernées, qui mes lisent en ampliation, sont tenus de veiller à l’exécution de la présente décision”, avait-il écrit dans cette correspondance adressée à l’ECIDE.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More