Agression de la RDC par le Rwanda et l’Ouganda : Martin Fayulu appelle les Nations Unies et l’Union africaine à traiter ce problème avec diligence

0 73

MESSAGE AU PEUPLE CONGOLAIS :  SAUVONS LA RDC EN DANGER

Peuple Congolais de l’intérieur et de la diaspora,

Vous êtes témoins de l’Histoire tragique telle qu’elle se déroule sous vos yeux.

Monsieur Kagame s’emploie, par tous les moyens, à concrétiser son ambition de balkaniser notre pays.

En effet, le communiqué signé lors du mini-sommet de Luanda et les propos tenus ce lundi 28 novembre à Nairobi par le Président burundais constituent des preuves de la capitulation de la RDC. Les engagements pris à Luanda permettent aux rwandais du M23 d’une part, de se replier sur nos villages situés au pied du mont Sabinyo, dans le parc national de Virunga, et d’autre part aux troupes de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et du Kenya de s’installer dans les zones jadis occupées par le M23, sous le label des Forces de la Communauté d’Afrique de l’Est.

Cela veut tout simplement dire que nous allons désormais perdre notre souveraineté sur l’ensemble du territoire de Rutshuru, sur une partie de Nyiragongo et sur une partie de Masisi. C’est inacceptable!

Congolaises et Congolais,

En marge de la dernière Assemblée générale des Nations-Unies, le Secrétaire Général de cette organisation avait soutenu que le M23 possédait des armements plus perfectionnés que ceux de la MONUSCO et que ces équipements militaires  “venaient de quelque part et non de la forêt”. Nous avons bien compris qu’il ne voulait pas nommer le Rwanda.

Entre-temps, le dernier rapport des experts des Nations Unies, qui a clairement désigné le Rwanda comme agresseur, n’est toujours pas soumis à l’examen du Conseil de Sécurité.

Pourtant, l’agression de la RDC par le Rwanda et l’Ouganda est un problème sérieux que les Nations-Unies, l’Union Africaine et tous les partenaires de la RDC, épris de paix et de justice devaient traiter avec diligence pour arrêter les velléités hégémoniques de Monsieur Kagame et mettre fin aux souffrances énormes qu’endurent les populations congolaises affectées directement par cette guerre injuste.

Voilà pourquoi, je demande spécialement aux pays membres du Conseil de Sécurité des Nations-Unies de se rappeler de plus de 10 millions des morts congolais depuis 1993, de 6 millions des déplacés internes, de 27 millions des congolais qui ont besoin d’une assistance humanitaire et de 5 millions d’enfants de moins de cinq ans qui souffrent de la malnutrition. Votre conscience et votre humanité doivent être interpellées.

Quant à nous, Congolais, nous avons le devoir, conformément à l’article 63 de notre Constitution, de défendre l’intégrité territoriale de notre pays et donc de refuser qu’une portion de notre territoire national soit sous contrôle des forces étrangères de la Communauté d’Afrique de l’Est. Car, aucun centimètre carré de notre territoire ne peut échapper à notre contrôle et notre sécurité ne peut être sous-traitée à quelques milliers des militaires Kenyans, burundais et ougandais sous la supervision du renseignement militaire rwandais. Nous devons refuser cette énième humiliation.

Le temps de l’auto-prise en charge patriotique est donc arrivé.

Jeunes congolais de la diaspora issus des parents congolais,

Appropriez-vous ce combat de libération de notre pays.

Organisez des manifestations publiques et saisissez les institutions des pays où vous vivez, notamment les pays de l’Union Européenne, la Grande Bretagne, l’Australie, les Etats-Unis d’Amérique et le Canada pour protester vigoureusement contre l’agression de la RDC par le Rwanda et contre le projet de balkanisation de notre pays.

Artistes et musiciens de la diaspora,

Faites connaître au monde entier la souffrance que vos frères, soeurs et parents vivant au pays endurent.

Jeunes Congolais, disséminés dans les 26 provinces du pays,

Dénoncez l’agression de notre pays par le Rwanda au travers des manifestations grandioses sur l’ensemble du territoire national et exigez le départ des éléments du M23 et des troupes de la Communauté d’Afrique de l’Est de notre pays.

Congolaises et Congolais,

Dans cet élan, je demande à toutes et à tous, de répondre massivement à l’appel de l’église catholique de marcher, dans tous les diocèses de la République, ce dimanche 4 décembre 2022 contre la balkanisation de notre pays.

Quelles que soient vos convictions religieuses, soyez nombreux à cette marche pour montrer à l’ennemi que nous sommes unis et que le Congo restera un et indivisible : CONGO EKOLO MOKO.

A vous, combattants de nos forces armées,

Je vous exhorte à défendre avec patriotisme et bravoure l’intégrité de notre pays. Soyez rassurés que toute la Nation est derrière vous.

Après la prière et la marche du 4 décembre, je demande à tous les congolais où qu’ils se trouveront le mardi 20 décembre à midi (12 heures) de s’agenouiller pour prier pendant 5 minutes afin d’implorer le Très Haut de donner la force à nos vaillants soldats de vaincre l’ennemi.

Nous devons puiser, au plus profond de nous-mêmes, la sève de la dignité et la force nécessaires pour vaincre l’ennemi. Nous devons prouver, par notre détermination, que nous sommes un peuple capable de mener ce combat existentiel pour chasser les forces d’occupation, qui se cachent sous le label du M23, et qui exploitent illicitement nos ressources.

Quand un peuple est uni autour d’un idéal et se lève vaillamment pour défendre une cause, personne, personne, mais alors personne ne peut le vaincre.

C’est le défi de notre génération et nous avons le devoir sacré de le surmonter, en remportant la victoire sur nos agresseurs.

Que Dieu bénisse la RDC et son vaillant peuple.

Je vous remercie!

Kinshasa, le 29 novembre 2022

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More