Bamako : Que retenir des échanges entre Assimi Goita et Jean Pierre La Croix ?

0

Le Président de la Transition malienne, le Colonel Assimi Goita, a accordé mardi 6 décembre 2022, à Bamako, une audience à M. Jean Pierre La Croix, Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies, chargé des Opérations de maintien de la Paix.

“Nous sommes venus pour examiner où nous en étions en ce qui concerne la revue stratégique de la MINUSMA, comme cela avait été demandé par le Conseil de Sécurité”, a indiqué M. Jean Pierre La Croix, à sa sortie d’audience. La visite de 48 heures de M. Jean Pierre, permettra sans doute de discuter des problèmes cruciaux autour de la mise en oeuvre du mandat de la MINUSMA. C’est pourquoi, selon lui, sa visite s’inscrit dans la suite logique de l’évaluation stratégique de la mission onusienne au Mali, telle que demandée par le Conseil de Sécurité.

Les échanges permettront de porter un regard sur la manière dont les Nations Unies pourraient continuer d’apporter leur soutien aux efforts des Maliens dans le domaine de la Transition Politique, de la mise en œuvre de l’Accord de Paix et de Réconciliation, issu du processus d’Alger.

Les questions sécuritaires seront également largement discutées en raison de leur impact direct sur la vie des populations. Cette revue stratégique de la MINUSMA vient bien à point nommé dans la mesure où elle doit créer un lien indéfectible entre le mandat de la Mission, décidé par le Conseil de Sécurité et les attentes légitimes des Maliens ainsi que des autorités de la Transition, surtout dans le domaine de la sécurité.

Pour la présidence malienne, visiblement bien imprégné des attentes des Maliens à l’issue de son audience avec le président malien Assimi Goïta, M. Jean Pierre La Croix a estimé que les discussions étaient très importantes , car elles auront permis de recueillir les points de vue des plus hautes autorités de l’État, de manière à permettre la finalisation des Recommandations dans la cohérence et la transparence.

Cela est d’autant plus important que les rapports doivent refléter la réalité à laquelle le Mali fait face et, permettre en conséquence aux autorités maliennes de s’y reconnaître. Les recommandations formulées doivent nécessairement mettre en avant les priorités des populations maliennes. Dès lors, “il appartiendra aux États membres du Conseil de Sécurité de décider”, a conclu M. Jean Pierre La Croix.

Il est donc important à la fois de s’assurer de notre convergence avec les autorités maliennes sur les objectifs principaux parce qu’il s’agit d’abord d’aider le Mali, il s’agit aussi de s’assurer que nos États membres seront à mesure de soutenir notre travail, nos recommandations, en quelques mots la teneur de ces discussions qui ont été très franches, très cordiales, a conclu le Secrétaire Général Adjoint de Jean Pierre La Croix des Nations Unies, chargé des Opérations de maintien de la Paix.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More