France-Argentine : Deschamps confirme l’objectif d’aller chercher un titre en plus

0

Le sélectionneur français, Didier Deschamps, a déclaré, ce samedi 17 décembre 2022, à la veille de la finale du Mondial Qatar 2022 entre l’Argentine et la France, que les Bleus remporteront le trophée.

S’agissant de l’état de santé de l’Equipe de France de Football, Deschamps a fait savoir qu’ils gèrent mieux l’équipe.

« Je prends soin de moi, je vais bien. En ce qui concerne les joueurs, je suis parti assez tôt ce matin, ils étaient tous en train de dormir donc je n’ai pas les dernières infos. On fait en sorte de gérer au mieux, dans la tranquillité par rapport aux différentes situations. J’aurai des données aujourd’hui, ce soir et jusqu’à demain, pour faire en sorte d’être prêts pour le grand match qui nous attend. Je ne vais pas entrer dans les détails, même si je comprends que le sujet vous intéresse. On prend le maximum de précautions, on s’adapte et on fait avec, sans tomber dans l’excès ni d’un côté, ni de l’autre. Si une telle situation avait pu ne pas exister, cela a aurait été mieux mais on gère au mieux avec le staff médical », a déclaré Deschamps.

Et d’ajouter :  « Il y a des impondérables, avec pour maître mot de s’adapter. On est là aujourd’hui, on a tout fait pour se retrouver à jouer ce match face à l’Argentine. Mon homologue Lionel Scaloni a dû aussi gérer certaines situations, pas les mêmes, comme perdre leur premier match face à l’Arabie saoudite. Comme nous, on n’a pas rencontré tous les adversaires mais face aux six, on a fait ce qu’il fallait pour se donner rendez-vous demain. Je n’ai pas d’inquiétude, de stress, l’important en préparant un tel match est de garder la sérénité. Une finale quelle qu’elle soit, de Coupe du monde encore plus, comporte le match mais aussi un contexte particulier. L’objectif est d’aller chercher un titre en plus, on va tout faire pour obtenir ce que l’on veut ».

Par ailleurs, le sélectionneur français explique que ses poulains seront « prêts à toutes les situations », alors que les Bleus, champions du monde en titre, défendent le trophée face à l’Argentine.

« Si je ne m’abuse, seuls sept joueurs argentins qui étaient présents en 2018 sont là aujourd’hui. Ce n’est clairement pas la même équipe, cela ne sert à rien de comparer, c’était un 8e de finale, il n’y avait pas les mêmes joueurs… En revanche, les six matches qu’ils ont joués avec des systèmes et des joueurs différents nous servent. Nos trois observateurs, José Alcocer, Jean-Luc Vannuchi et Lionel Rouxel, ont vu tous les matches, cela nous permet d’avoir des informations bien précises. Même si l’Argentine peut faire quelque chose de différent demain, nous aussi d’ailleurs, à l’exemple du Maroc en demi-finale qui a commencé avec une défense à cinq alors qu’il ne l’avait pas fait avant. Il faut être prêt à toutes les situations», a ajouté Didier Deschamps.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More