Lionel Scaloni recadre Mbappé après le sacre de l’Argentine à la Coupe du monde

0 503

L’Argentine est championne du monde de football, après une campagne mémorable à la Coupe du monde de la FIFA, Qatar 2022.

Ce dimanche 18 décembre, l’entraineur argentin Lionel Scaloni est entré dans l’histoire du football argentin et mondial, en conduisant l’Albiceleste au troisième titre mondial, après 36 ans d’attente.

Fort de ses 44 ans d’âge, Lionel Scaloni a égalé les entraineurs César Luis Menotti et Carlos Salvador Bilardo, pour avoir donné à l’équipe nationale d’Argentine, une Coupe du monde.

Après la victoire de l’Argentine sur la France (3-3,  4 tirs au but à 2 ), en finale de la Coupe du monde, au stade de Lusail, au Qatar, l’entraineur argentin Lionel Scaloni a répondu, lors de la conférence de presse, aux critiques de Kylian Mbappé faites en mai dernier sur le niveau du football sud-américain.

« Cette équipe ne fait que me rendre fier, c’est tout à eux. Avoir gagné comme ça a deux fois plus de mérite. Je veux dire aux gens de profiter car c’est un moment historique. C’est un moment pour profiter. Nous sommes habitués à être frappés, c’est pourquoi nous savons traverser vents et marées. Être au sommet est quelque chose d’unique, un plaisir incroyable.

Mon père et ma mère m’ont appris à ne jamais abandonner, à ne pas aller contre qui que ce soit et à toujours aller de l’avant. J’ai eu de la chance d’être ici et je suis reconnaissant.  J’aimerais parler du match et pas seulement du fait que nous étions champions du monde, car c’était fou.

En tant qu’entraîneur, j’ai un mauvais goût dans la bouche de ne pas pouvoir terminer le match en 90 minutes. Mais nous avons joué un excellent match. Ce n’était pas dans mes plans d’être champion du monde, mais nous le sommes. Et nous avons été de justes gagnants.

Nous aurions dû gagner dans les années 90, mais l’esprit de cette équipe est de ne jamais abandonner. Nous savions que nous devions rester. Ces joueurs jouent pour le peuple, pour le supporter argentin. Il n’y a pas d’ego ici, ils vont tous dans la même direction. Il n’y a pas de plus grande fierté que de pouvoir jouer pour son pays.

Ces gars-là ont tout donné, ils ont compris ce qu’il fallait faire sur le terrain. Nous sommes contents. On a été champions à juste titre, on a fait un match très complet. La première chose que je veux, c’est célébrer dans notre pays », a déclaré Scaloni.

Et d’ajouter : « Le football sud-américain est de haut niveau, je pense que les propos de Mbappé ont été mal interprétés. Je pense que c’est une question réglée. C’était un rival très difficile, très compliqué, ils étaient champions du monde.

Nous étions optimistes, nous savions que si nous jouions notre jeu, nous allions nous en sortir. Nous savions qu’Emiliano (Martínez) est un garçon qui rayonne de positivité. Nous avons un gardien de but qui m’a dit qu’il allait sauver deux pénalités. C’est super.»

Pour rappel, l’attaquant français Kylian Mbappé, champion du monde en 2018, avait fortement critiqué le niveau du football sud-américain, tout en révélant que le football européen était bien au-dessus. Des propos qui n’avaient pas été appréciés par les joueurs du continent sud-américain.

« L’avantage qu’on a nous les Européens, c’est qu’on joue entre nous avec des matchs de haut niveau tout le temps, comme par exemple la Ligue des nations. Quand on arrive à la Coupe du monde, on est prêts. Là où le Brésil et l’Argentine n’ont pas ce niveau-là en Amérique du Sud. Le football n’est pas aussi avancé qu’en Europe. C’est pour ça que lors des dernières Coupes du monde, ce sont toujours les Européens qui ont gagné », avait déclaré Kylian Mbappé en évoquant ses favoris pour la Coupe du monde.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More