Affaire jeeps des députés nationaux : L’Assemblée nationale affirme qu’une banque privée a payé la commande de 500 jeeps Hyundai selon un accord

0 160

Dans une mise au point faite le mardi 22 juin 2021, dans son cabinet de travail, le Rapporteur de l’Assemblée nationale, l’honorable Joseph Lembi Libula a tenu à éclairer la lanterne de l’opinion en rapport avec la rumeur entretenue et distillée par certaines officines politiques pour jeter le discrédit sur le Président de la République et le Bureau de l’Assemblée nationale, au sujet de l’acquisition des jeeps à crédit pour les députés nationaux.

Il ne s’agit, ni d’une quelconque corruption, encore moins d’une corruption ou une donation, comme certaines mauvaises langues le font passer dans les réseaux sociaux et dans certains médias. Il s’agit plutôt d’un accord signé entre le Président du Bureau de l’Assemblée nationale et une banque commerciale privée qui a accepté d’acquérir ces jeeps en faveur des députés auprès d’un concessionnaire dont le montant sera graduellement défalqué sur leurs émoluments jusqu’à la fin du mandat.

Ce n’est donc pas une donation pour permettre l’autorisation des poursuites contre leurs deux collègues, moins encore pour faire passer la loi organique révisant l’organisation, le fonctionnement et les attributions de la CENI. C’est une commande passée en bonne et due forme par le Bureau auprès d’un concessionnaire et ces jeeps seront octroyées aux élus à crédit, comme cela est de coutume, a martelé le Rapporteur qui précise par ailleurs que c’est conformément au Règlement Intérieur qui régit la Chambre basse du Parlement.

A ce sujet, le Bureau confirme qu’il avait passé la commande de 500 jeeps de marque Hyundai, auprès d’une firme de la place dans le respect des normes. Cette commande est payée par une banque privée sur base d’un accord passé entre cette dernière et le Bureau de l’Assemblée nationale. Les jeeps ainsi commandées, comme à chaque législature, seront accordées à crédit aux honorables députés.

Chaque institution a ses traditions et ses pratiques. C’est ainsi qu’en 2003, il y a eu des jeeps Nissan X-Trail, en 2006 les Nissan Patrol, en 2011 des Toyota Prado TXL.

Le Bureau rappelle par ailleurs que l’acquisition de ces jeeps participe à la prestation sociale de ces derniers et procède de l’engagement pris par le Bureau de l’Assemblée nationales de donner un sens élevé au mandat représentatif et au statut de parlementaire.

Le Bureau rappelle également que l’Assemblée nationale a été renouvelée à plus de 90%. Pendant plus de deux législatures, les honorables députés se rendent aux travaux de la plénière et de commissions à moto ou en taxi. L’Assemblée nationales a enregistré beaucoup d’accidents et de plaintes dans ce sens.

Il est plutôt honorable et digne que l’élu de la nation ait la mobilité qui lui donne un peu plus de dignité, a insisté le Rapporteur de l’Assemblée nationale.

À cette opinion qui fait croire que le Président de la République aurait bonifié les élus pour avoir voté la loi sur la CENI, le Rapporteur répond que le vote de la loi sur la CENI a été consensuel. Les composantes et formations politiques se sont entendus et accordés pour voter cette proposition de loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI. L’opération est régulière parce qu’elle s’est déroulée dans le respect des normes, c’est-à-dire, le Règlement Intérieur.

Ces sirènes de mauvais augure peuvent continuer leur campagne d’intox et de manipulation. Voilà pourquoi le Bureau demande à la population de ne pas se faire manipuler par ces gens habitués à distiller du venin par des mensonges en vue de servir aux intérêts de certaines officines.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More