Afghanistan : Les ministres des Affaires étrangères de l’UE posent des conditions avant de dialoguer avec les autorités talibanes

0 129

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne (UE) se sont réunis du 02 au 03 Septembre 2021, lors d’une réunion informelle à Brdu pri Kranju (Gymnich). Ces assises de deux jours organisées par les ministres slovènes des Affaires étrangères Dr Anže Logar et présidé par le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Josep Borrell a fourni une plate-forme pour un débat ouvert sur les efforts futurs de l’Union en Afghanistan et les relations UE-Chine .

«Dans le débat sur l’Afghanistan, la convergence de vues a permis de dégager un large consensus sur la base des décisions précédemment prises lors des sessions extraordinaires des ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur. Il ne fait aucun doute que les États membres souhaitent parler d’une seule voix. Le message unanime est clair : les événements dont nous avons été témoins en 2015 et 2016 ne doivent pas se répéter» , a déclaré Dr Anže Logar Ministre des Affaires étrangères slovènes.

Il a poursuivi en expliquant que les ministres ont également échangé des vues sur la manière d’engager le dialogue avec les autorités talibanes afin de garantir un gouvernement de transition inclusif qui continuera à respecter les droits humains, en particulier les droits des femmes.

«L’avenir de l’Afghanistan reste une question clé pour l’UE. L’UE reste déterminée à soutenir la population afghane», a fait savoir Josep Borrell Fontelles, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité

Il a également souligné que l’engagement avec les détenteurs du pouvoir afghans après la prise de contrôle des talibans dépendra du respect des cinq critères : engagement que l’Afghanistan ne servira pas de base au terrorisme pour d’autres pays ; le respect des droits de l’homme, en particulier les droits des femmes, l’état de droit et la liberté des médias ; la mise en place d’un gouvernement de transition inclusif et représentatif par le biais de négociations ; libre accès pour l’humanitaire et gouvernement de transition représentatif à travers des négociations, libre accès pour l’aide humanitaire, en respectant les procédures et conditions de sa livraison ; permettant le départ des ressortissants étrangers et des Afghans à risque qui souhaitent quitter le pays conformément aux appels lancés dans la résolution 2593 (2021) du CS de l’ONU et aux propres engagements des talibans.

Le premier jour de la réunion ministérielle a été consacré à une discussion sur l’Afghanistan. Les ministres réunis ont d’abord suivi l’exposé du haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, et ont ensuite délibéré sur la poursuite de l’évacuation d’Afghanistan des citoyens de l’UE restants et du personnel afghan local qui a fourni un soutien pour permettre la mise en œuvre des programmes européens dans le pays. Ils ont souligné que pour éviter une catastrophe humanitaire et une éventuelle vague de migration vers l’Europe, l’Union européenne doit coopérer avec les pays voisins de l’Afghanistan et d’autres acteurs internationaux clés. Les ministres ont été unanimes sur l’urgence d’un accord sur la stratégie globale de l’UE à l’égard de l’Afghanistan,

Le deuxième jour de la réunion a été consacré à une discussion sur les relations UE-Chine. Les ministres ont convenu que l’unité et une approche coordonnée de tous les États membres de l’UE envers la Chine étaient de la plus haute importance. L’engagement éventuel renouvelé de l’UE doit être progressif, ordonné et coordonné.

Après les discussions, le ministre Dr Logar a organisé un déjeuner de travail avec le ministre indien des Affaires étrangères, le Dr Subrahmanyam Jaishankar. Le déjeuner a donné aux ministres des Affaires étrangères de l’UE l’occasion de discuter des tendances géopolitiques et géoéconomiques dans la région indo-pacifique, préconisant la poursuite de partenariats plus étroits entre les pays aux vues similaires dans la région où l’Inde joue un rôle prédominant.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More