Afrique du Sud : L’ancien président sud-africain Jacob Zuma libéré de prison sur parole médicale

0 584

L’ancien président sud-africain Jacob Zuma, 79 ans, a été libéré de prison sur parole médicale, selon un communiqué des autorités pénitentiaires rendu public ce dimanche 05 Septembre 2021.

« Le placement en liberté conditionnelle médicale pour Zuma signifie qu’il achèvera le reste de sa peine dans le système correctionnel communautaire, selon lequel il devra se conformer à un ensemble spécifique de conditions et sera soumis à une surveillance jusqu’à l’expiration de sa peine », a déclaré le ministère des Services correctionnels dans un communiqué ce dimanche soir.

A en croire le ministère des Services correctionnels, sa décision a été motivée par un rapport médical qu’il avait reçu.

« En plus d’être en phase terminale et d’une incapacité physique, les détenus souffrant d’une maladie qui limite considérablement leur activité quotidienne ou leurs soins personnels peuvent également être envisagés pour une libération conditionnelle médicale », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, la Fondation Zuma salue la décision de la commission concernant la libération conditionnelle de son président.

« La Fondation salue la décision de la Commission des libérations conditionnelles selon laquelle SE Prez Zuma devrait purger le reste de sa peine en dehors de la prison. Il est toujours à l’hôpital en ce moment. Une déclaration plus détaillée sera publiée en temps voulu après consultation avec l’équipe juridique du président Zuma », a écrit la Fondation Zuma ce dimanche sur Twitter.

Pour rappel, Jacob Zuma a été condamné, il  y a deux mois à une peine de 15 mois de prison par la Cour constitutionnelle du pays pour outrage après avoir refusé de comparaître devant une commission judiciaire dans l’enquête sur la corruption durant sa présidence.

Le 8 juillet 2021, l’ancien président sud africain a commencé à purger sa peine à la prison d’Estcourt, dans la province orientale du KwaZulu-Natal, à environ 180 km (110 miles) au nord-ouest de Durban, avant d’être admis dans un hôpital où il a ensuite été opéré.

Les autorités pénitentiaires avaient également autorisé à Jacob Zuma de quitter la prison pour assister aux funérailles de son frère dans sa maison rurale de Nkandla, deux semaines après son incarcération.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More