Amélioration des conditions de vie des fonctionnaires : Le Premier Ministre Sama Lukonde a lancé les travaux de la Commission paritaire Gouvernement-Banc syndical de l’administration publique

0 109

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a lancé ce lundi 25 octobre 2021 à Béatrice Hôtel de Kinshasa, les travaux de la réunion de la Commission paritaire Gouvernement-Banc syndical de l’administration publique pour évaluer les différents protocoles d’accord signés entre les deux parties.

L’objectif étant, in fine, d’améliorer les conditions de vie des fonctionnaires et agents de l’État à l’issue de ce dialogue social.

Organisées par la vice-primature en charge de la Fonction publique, Modernisation de l’Administration et Innovation du Service public, ces assises, placées sous le haut patronage du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, se déroulent au village Venus dans la commune de la N’Sele, du lundi 25 au samedi 30 octobre 2021.

Dans son mot d’ouverture, le Premier Ministre a insisté sur les vertus du dialogue social entre le Gouvernement, les travailleurs et les employeurs de tous les secteurs, tant publics que privés. Le Chef du Gouvernement attend que ces assises tiennent compte des arriérés récurrents des protocoles d’accords passés, quitte à les adapter en tenant compte du nouveau temps et du nouveau contexte.  Il attend également l’engagement de combler le déficit de la réglementation qui existe en matière de rémunération affermie par la multiplicité tolérée des barèmes eux-mêmes fortement disparates.

Tout aussi, le Premier Ministre Sama Lukonde a émis le vœu que ces assises parviennent à harmoniser les différents grades et fonctions et à réviser des équivalences existant entre les différents corps de l’administration publique. Il en attend aussi la décision de la suppression d’un certain nombre de discriminations qui existe encore dans l’octroi des différentes primes. Il n’oublie pas non plus l’obligation du gouvernement à inverser les valeurs entre ces primes et la rémunération proprement dite.

Bien plus, le Premier Ministre voudrait que soit également abordé durant ces échanges d’autres revendications comme le non-respect des dispositions légales et réglementaires en matière de recrutement, de mécanisation, de promotion, d’avancement en grade et de titularisation. C’est à cette condition, estime-t-il,  qu’on parviendra à améliorer les conditions de vie des agents de carrière des services publics de l’État.

Dans son mot de circonstances, le président de l’intersyndical national de l’administration publique a salué la clairvoyance et la  lucidité du chef du Gouvernement pour la convocation de ces travaux.

Pour sa part, le Vice-premier Ministre, Ministre de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau,  a insisté sur la maîtrise des effectifs et de la masse salariale due aux fonctionnaires, la mise à la retraite et le rajeunissement de la fonction publique.

A noter que sur recommandation du Premier Ministre, le Ministère de la Fonction Publique travaille déjà pour obtenir un fichier fiable des effectifs des fonctionnaires et agents de l’État.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More