Antonio Guterres appelle les dirigeants du monde à déclarer « l’état d’urgence climatique » afin d’atteindre la neutralité Carbone

0 143

Le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé tous les dirigeants du monde entier à déclarer l’état d’urgence climatique dans leurs pays jusqu’à ce que la neutralité carbone soit atteinte.

C’était samedi 12 décembre 2020, lors du discours d’ouverture par visioconférence du Sommet Ambition Climat à l’occasion du cinquième anniversaire de l’Accord de Paris.

« Cinq ans après Paris, nous n’allons toujours pas dans la bonne direction. Paris a promis de limiter l’élévation de la température au plus près de 1,5 degré possible. Mais les engagements pris à Paris étaient loin d’être suffisants pour y arriver. Et même ces engagements ne sont pas respectés », a déclaré Guterres.

Les niveaux de dioxyde de carbone sont à des niveaux records. Aujourd’hui, nous avons 1,2 degrés de plus qu’avant la révolution industrielle. Si nous ne changeons pas de cap, nous pourrions nous diriger vers une augmentation catastrophique de la température de plus de 3 degrés ce siècle.

« C’est pourquoi aujourd’hui, j’appelle tous les dirigeants du monde entier à déclarer l’état d’urgence climatique dans leurs pays jusqu’à ce que la neutralité carbone soit atteinte », a-t-il poursuivi .

A cet effet, le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies a indiqué que « Quelque 38 pays l’ont déjà fait, reconnaissant l’urgence et les enjeux. J’exhorte tous les autres à suivre ».

Il a expliqué que la reprise de la pandémie à COVID-19 offre une opportunité de mettre les économies du monde sur la voie verte.

«La reprise du COVID-19 offre une opportunité de mettre nos économies et nos sociétés sur la voie verte conformément au Programme de développement durable à l’horizon 2030. Mais ce n’est pas encore le cas. Jusqu’à présent, les membres du G20 dépensent 50% de plus dans leurs plans de relance et de sauvetage dans les secteurs liés à la production et à la consommation de combustibles fossiles que dans les énergies à faible émission de carbone », a noté Antonio Guterres.

Le patron des Nations Unies, a décliné l’objectif central que les nations du monde doivent atteindre en 2021, celui de construire une véritable Coalition mondiale pour la neutralité carbone d’ici le milieu du siècle.

Malgré cet objectif, Antonio Guterres estime qu’il faut aller au –delà de ce qui est déjà fait.

« Pour en faire une réalité, nous avons besoin de réductions significatives dès maintenant pour réduire les émissions mondiales de 45% d’ici 2030 par rapport aux niveaux de 2010.  Cela doit être pleinement reflété dans les contributions déterminées au niveau national révisées et renforcées que les signataires de Paris sont tenus de soumettre bien avant la COP26 l’année prochaine à Glasgow ».

Par ailleurs, Guterres a félicité le Royaume-Uni et l’Union Européenne pour leur engagement à la réduction des émissions carbone à plus de 50%.

« Le Royaume-Uni s’est engagé à réduire ses émissions de 68% d’ici 2030 par rapport à 1990. L’Union européenne a accepté de réduire ses émissions d’au moins 55% d’ici 2030 par rapport à 1990. Ces efforts en termes des décisions méritent d’être imitées », a-t-il dit.

Chaque pays, ville, institution financière et entreprise doit adopter des plans pour atteindre zéro émission nette d’ici 2050 et commencer à les exécuter dès maintenant, notamment en fixant des objectifs clairs à court terme. Les principaux secteurs émetteurs tels que le transport maritime, l’aviation et l’industrie doivent également présenter et mettre en œuvre de nouvelles feuilles de route transformationnelles conformes à cet objectif.

Le secrétaire général des Nations Unies, a rappelé que les institutions financières internationales et les banques de développement national doivent mobiliser les fonds et investissements privés pour les pays en développement.

Et les pays développés doivent tenir leur engagement de rassembler chaque année 100 milliards de dollars pour les pays en développement à partir de 2020. Même si cela n’est pas encore en vigueur.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More