Assemblée Nationale : Imbroglio autour de la convocation des plénières

0 144

L’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo est au centre de toutes les attentions en ce moment où plus de 250 députés nationaux ont signé des pétitions contre le Bureau de cette institution que dirige l’Honorable Jeanine Mabunda, ainsi que l’annonce du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi de nommer un informateur en vue d’identifier la majorité absolue à la Chambre basse du Parlement.

En raison de la notification des pétitions contre le Bureau Mabunda, le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale indique que le bureau de l’Assemblée nationale ne peut y statuer, ni convoquer encore moins présider la plénière y relative jusqu’à la fin du vote. Le Règlement intérieur confie cette charge au doyen d’âge et aux 2 députés moins âgés.

“Lorsque tous les membres du Bureau sont individuellement mis en cause, l’Assemblée plénière délibère au cas par cas. La séance est présidée par le doyen  d’âge de l’Assemblée nationale  assisté par les deux députés nationaux moins âgés”, lit-on dans le règlement intérieur.

“Lorsque  le Président de l’Assemblée nationale est mis en cause, l’Assemblée plénière est convoquée et présidée par le membre préséant.”

Depuis la convocation manquée de la plénière du Lundi 07 décembre 2020, par le bureau Mabunda, en raison de la colère des députés pétitionnaires contre ce bureau conformément aux prescrits de leur règlement intérieur, les communiqués de convocation des plénières sont publiés à chaque minute dans la presse.

Face à cet imbroglio exacerbé par la violation des règlements et de lois de la République, l’ordre et la loi est plus qu’important.

D’abord c’est le Rapporteur de l’Assemblée nationale Celestin Musao Kalombo qui , dans un communiqué publié lundi 07 décembre, a souligné que le Bureau de l’Assemblée nationale a renvoyé à une date ultérieure la séance plénière de ce Lundi 07 décembre 2020, suite aux incidents violents et à la destruction méchante des matériels et mobiliers de la Salle de Congrès par des Députés de l’UDPS et alliés, ainsi que la présence des gardes du corps armés non contrôlés par les services de l’Assemblée nationale.

Ensuite, c’est au tour de Boniface Balamage N’kolo, 2ème vice-Président de l’Assemblée nationale, qui informe aux honorables députés, la décision du Bureau de suspendre la tenue des plénières et des activités en commissions jusqu’à nouvel ordre conformément à l’article 34, point 7, 8 et 9 du Règlement intérieur (et non l’article 31 alinéa 9 du Règlement intérieur évoqué dans le communiqué précédent).

Le Secrétaire général de l’Assemblée nationale , Jean Nguvulu Khoji, s’est également invité dans la danse , en convoquant une plénière ce mardi 8 décembre 2020, à l’Assemblée nationale.

« Conformément à l’article 31 alinéa 6 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale , le secrétaire Général à l’Assemblée nationale invite les Honorables Députés nationaux à prendre part à la séance plénière de ce mardi 08 décembre 2020 à 11 heures précises ».

«Un seul point est inscrit à l’ordre du jour  de cette séance , à savoir : l’installation du Bureau d’âges en vue de l’examen des pétitions initiées contre les membres du Bureau de l’Assemblée nationale», avait-il écrit dans un communiqué.

Cette situation démontre combien le pouvoir législatif de la République démocratique du Congo traverse des moments très difficiles.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More