Assemblée Nationale : Jeanine Mabunda ouvre solennellement les travaux de la session ordinaire de Mars

0 197

La Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda Lioko a ouvert solennellement lundi, les travaux de la session ordinaire de Mars 2020, à l’Assemblée nationale en présence des Présidents honoraires de la chambre basse du parlement.

La speaker de la chambre basse du parlement, a déclaré lors de son discours d’ouverture de la session ordinaire de mars 2020 que le gouvernement doit poursuivre l’offensive militaire à l’Est du pays pour mettre un terme aux conflits armés.

Elle a, à cet effet, salué l’accord de paix qui a été signé avec le FRPI, un des groupes armées qui opèrent dans la province de l’Ituri, invitant le gouvernement à tout mettre en œuvre pour qu’une paix durable règne dans la partie orientale de la RDC.

Pour Jeanine Mabunda, certains points d’insécurité nouveau et d’autres récurrents doivent bénéficier d’une attention soutenue du gouvernement, notamment dans les hauts plateaux du Sud Kivu, le Haut Katanga, le territoire de Nwunzu dans la province de Tanganyika.

Cependant, a-t-elle souligné, les provinces de Bas-Uélé et de Haut-Uélé attendent des mesures plus décisives face aux phénomènes des éleveurs Mbororo. Ce qui implique, d’après la présidente de l’Assemblée nationale, un soutien de la population aux Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), car celles-ci ne peuvent pas gagner sans le soutien populaire.

La présidente de l’Assemblée nationale a également demandé au gouvernement d’élargir et de renforcer son intervention humanitaire auprès du grand nombre des déplacés internes généralement des femmes et des enfants.

Le recul du taux de croissance économique à 4,6%

La présidente de l’Assemblée nationale a soutenu que cette session s’ouvre dans un conteste socio-économique morose avec un taux de croissance en recule de 4,6% par rapport à l’année 2019 qui a enregistré un taux de croissance de 5,8%.

Selon les indices de la Banque centrale du Congo, cités par Jeanine Mabunda, la dépréciation de la monnaie nationale par rapport l’année dernière a un impact négatif sur le pouvoir d’achat de la population, ce qui augmente la douleur sociale dans un pays à économie extravertie avec prépondérance du secteur minier qui représente 90% des exportations.

« La production minière subit actuellement les effets négatifs du marché international avec une baisse sensible des prix de métaux tel que le cobalt ou le cuivre qui sont stratégiques pour la RDC », a-t-elle ajouté, avant de relever le fait que le premier partenaire commercial de la RDC, la Chine, est frappée actuellement par l’épidémie du Coronavirus, ce qui constitue un probable ralentissement économique de notre pays.

En politique, la président de la chambre basse du Parlement a invité les acteurs politiques à la cohésion nationale, à préserver ce qui les réunis en relativisant ce qui les divise, à demeurer plus attentif et plus exemplaire, loin de discours de haine et de méfiance éthique.

Le Gouvernement doit préserver la santé de la population

Par ailleurs, Jeanine Mabunda a, au chapitre de la santé Publique, invité le gouvernement à prendre des mesures nécessaires et à renforcer celles déjà prisent pour prévenir toutes sortes d’épidémies dont la population serait victime, avant d’évoquer les inquiétudes que suscite la diffusion rapide et à l’échelle mondiale du Coronavirus, avec des conséquences à la fois sanitaire, économique et financière.

« Le monde entier est sous la menace de la contamination et de la propagation rapide de la pandémie du Coronavirus qui, à ce jour compte près de 150.000 personnes infectées et plus de 5.000 morts dans près de 130 pays », a-t-elle dit soulignant que la RDC en a déjà enregistré 3 cas déclarés.

Jeanine Mabunda a donc invité la population à observer scrupuleusement les mesures sanitaires recommandées par le ministère de la santé, avant de saluer les actions menées par le Comité national multisectoriel de la riposte contre la maladie à virus Ebola, qui a amorcé sa dernière ligne droite en vue de l’éradication de cette épidémie, dont le dernier cas est sorti de l’hôpital le 3 mars dernier à Beni.

La Présidente de l’Assemblée nationale a invité le Docteur Jean Jacques Muyembe, mardi à la chambre basse du parlement pour séance académique sur l’épidémie du Coronavirus.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More