Assemblée nationale : Mboso et Bahati se concertent sur la prochaine rentrée parlementaire de septembre

0 80

Pour la 3ème fois au cours de la session qui se prolonge, état de siège oblige, Modeste Bahati, président du Sénat est venu à la rencontre de son homologue de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso.

Au menu de leurs échanges, les présidents de deux Chambres du Parlement ont discuté autour des préparatifs de la prochaine session ordinaire qui s’ouvre le 15 septembre 2021. Le débat a aussi porté sur l’avancement des travaux de la commission mixte-paritaire et les obsèques du président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Au sortir de cet entretien, Modeste Bahati s’est exprimé en ces termes : « Nous nous concertons régulièrement. Et il en sera toujours ainsi. Comme vous le savez, nous sommes en pleine session, parce qu’il y a l’état de siège qui est toujours pendant. Nous préparons déjà la rentrée parlementaire de la session ordinaire qui s’ouvre le 15 septembre 2021 ».

L’Assemblée nationale, ayant en charge de traiter de l’épineuse question de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Modeste Bahati a obtenu de son homologue des informations sur l’avancement des travaux au niveau de la commission mixte paritaire chargée d’examiner les dossiers de candidats à la CENI. « Le président de l’Assemblée nationale et cher aîné m’a tenu au courant de l’évolution des travaux au niveau de la commission paritaire, où ils se déroulent très bien. Et nous pensons que bientôt, la commission va déposer son rapport au bureau de l’Assemblée nationale », a ajouté par ailleurs Bahati.

A côté de ces dossiers, les deux speakers du Parlement se sont penchés sur les obsèques du président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, cérémonie qu’ils suivent de près.

« Nous suivons de près ce qui se passe à Lubumbashi, avec les obsèques du président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, l’honorable Gabriel Kyungu. Nous avons, à la dernière minute, appris que les obsèques sont reportées », a renchéri le président du Sénat qui a fait savoir que des délégations de haut rang de deux chambres ont été dépêchées au chef-lieu du Haut-Katanga.

A ce sujet, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga a rendu un hommage mérité à Gabriel Kyungu, surnommé « Baba wa Katanga ».

« Ce grand frère était et restera un monument de la vie politique dans notre pays. Il a contribué à beaucoup d’événements, même à l’avancement de la démocratie dans notre pays. Sa mort est une perte énorme pour la classe politique, spécialement pour l’Union sacrée. Il est parmi les maillons importants de l’Union sacrée, un élément dévoué à la cause de la paix et de l’unité. Aujourd’hui, nous le perdons, ça fait regret énorme », a déploré l’honorable Mboso.

Gabriel Kyungu fut président du bureau provisoire au début de cette législature.

« Nous avons regretté son départ à Lubumbashi. Nous prions pour lui pour que le Bon Dieu le reçoive dans son royaume. Que le Seigneur regarde son livre de souvenirs pour tout ce que le vieux « Baba wa Katanga » a fait pour la paix et la promotion de la démocratie. Nous présentons, une fois de plus, nos condoléances à tous nos frères et sœurs de l’UNAFEC et à tous les frères et sœurs du Katanga ».

Mboso et Bahati ont enfin échangé sur l’évaluation de l’état de siège. Pour ce faire, ils ont salué le déplacement du Premier ministre en Ituri et au Nord-Kivu, parce qu’effectivement, il ne faut pas se contenter du rapport à partir du bureau ; il faut palper les réalités du doigt.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More