Assimi Goita amorce la reforme de l’armée malienne

0 141

La réforme de l’armée malienne est amorcée par le Président de la Transition malienne, le Colonel Assimi Goita. Lors de la réunion du conseil des ministres qu’il a présidée, ce mercredi 12 janvier 2022, dans sa salle de délibérations au Palais de Koulouba, au Mali.  D’importantes décisions ont été prises dans le domaine de la défense et de la sécurité.

Après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté des projets de texte et entendu des communications.

Sur le rapport du ministre de la Défense et des anciens Combattants, le Conseil des Ministres a adopté un projet de décret portant modification du Décret n°01-069/P-RM du 12 février 2001 fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de l’Inspection Générale des Armées et Services ; Un projet de décret fixant l’organisation et les modalités de fonctionnement de la Direction du Génie Militaire ; Des projets de texte relatifs à la création, à l’organisation et aux modalités de fonctionnement de la Direction des Transmissions, des Télécommunications et de l’Informatique des Armées.

Selon la Secrétaire Générale Adjointe du Gouvernement, Madame Konate Salimata Diakite qui a fait le compte-rendu de cette réunion, la restructuration en cours des Forces Armées a révélé l’impérieuse nécessité de relire les textes d’organisation et de fonctionnement de certaines structures, notamment l’Inspection Générale des Armées et Services, la Direction du Génie militaire et la Direction des Transmissions et des Télécommunications des Armées.

A cet effet, les projets de texte adoptés visent à corriger les insuffisances décelées en apportant des innovations parmi lesquelles on peut citer, entre autres :

– la prise en compte de la dimension informatique et technologique ;

– la création d’une Sous-direction logistique pour la gestion efficiente et objective des matériels lourds ;

– la création d’un nouveau régiment pour faire face aux besoins opérationnels et de détachements du Génie militaire pour une intervention plus rapide et efficace ;

– la création de nouveaux centres de formation et de commandement opérationnel.

Cette nouvelle organisation permettra de mieux répondre aux défis sécuritaires et sera un des maillons essentiels pour la gestion des matériels et la sécurisation des réseaux des Armées et Services, indique Madame Konate.

S’agissant du rapport du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Conseil des Ministres a pris acte d’une communication écrite relative à la Stratégie nationale de la Réforme du Secteur de la Sécurité et son Plan d’actions 2022-2024.

La Stratégie nationale de la Réforme du Secteur de la Sécurité a pour objectif de contribuer à la mise en place d’institutions de sécurité et de justice efficaces et respectueuses de l’Etat de droit et des droits humains.

Son adoption favorisera entre autres : l’amélioration de la gouvernance du secteur de la sécurité ; le renforcement des capacités des forces de défense, de sécurité et de justice en infrastructures, en équipements et en ressources humaines de qualité ; la réorganisation et le redéploiement des forces sur l’ensemble du territoire national ; le déploiement et l’opérationnalisation de l’Armée nouvelle reconstituée ; la coordination du renseignement intérieur ; la mise en œuvre effective du concept de police de proximité ; le redéploiement des services sociaux de base sur toute l’étendue du territoire national ; le renforcement de la confiance entre les populations et les institutions de défense, de sécurité et de justice.

La Stratégie nationale de la Réforme du Secteur de la Sécurité est mise en œuvre à travers un plan d’actions triennal qui énonce les activités à réaliser dans les domaines prioritaires des secteurs de la défense, de la sécurité et de la justice.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More