Au moins 11 morts dans des affrontements entre miliciens et commerçants à Bangui

0 455

Les affrontements entre miliciens et commerçants dans le quartier PK5 à Bangui, la capitale de la République centrafricaine (RCA), ont fait au moins 11 morts , a déclaré jeudi deux responsables de la sécurité et un religieux musulman.

Ces affrontements ont éclaté mercredi soir, ont indiqué les sources sécuritaires, tandis que l’imam Awad al Karim a déclaré que “16 corps” avaient été amenés à la mosquée locale Ali Babolo.

Les affrontements ont commencé après que des commerçants d’un quartier majoritairement musulman appelé PK5 ont pris les armes pour s’opposer aux taxes prélevées par les milices, a déclaré l’imam.

Des rafales de tirs et d’explosions automatiques ont été entendues mercredi soir et jeudi matin, selon un journaliste de l’AFP qui se trouvait dans un quartier voisin.

Bili Aminou Alao, porte-parole de la force de maintien de la paix de l’ONU, la MINUSCA, a déclaré que les combats se poursuivaient.

“Nous avons envoyé une force d’intervention rapide dans la région. Une partie du marché et certains véhicules ont été brûlés”, a-t-il déclaré.

“Entre 40 et 50 magasins ont été incendiés, ainsi que quatre ou cinq maisons”, a expliqué Patrick Bidilou Niabode, chef du service de la protection civile de la RCA.

Les pompiers volontaires ont éteint deux incendies qui se sont propagés sur le marché mais n’ont pas été en mesure de faire face à un incendie dans deux maisons en raison de tirs nourris, a-t-il ajouté.

La RCA est l’un des pays les plus pauvres et les plus volatils du monde. Il est en proie à des violences sporadiques depuis 2014, après que son président d’alors, François Bozizé, a été évincé lors d’un coup d’État, a souligné l’AFP.

De violents combats ont éclaté entre des milices majoritairement chrétiennes et musulmanes, provoquant l’intervention de l’ancienne puissance coloniale, la France, sous mandat de l’ONU.

Les tentatives de négocier une paix durable ont échoué à plusieurs reprises et la majeure partie du pays est aux mains de groupes armés.

Pour rappel, le quartier PK5 est devenu un refuge pour de nombreux musulmans de Bangui au plus fort des affrontements entre chrétiens et musulmans.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More