Autorisation du Vaccin Pfizer et BioNTech au Royaume-Uni : « Cette décision est considérée comme problématique », selon l’eurodéputé Peter Liese

0 176

Le législateur européen, Peter Liese, a réagi ce mercredi 2 décembre 2020, à la décision du Royaume –Uni d’autoriser l’utilisation du vaccin Pfizer et BioNTech contre le coronavirus.

“Je considère cette décision comme problématique et je recommande aux États membres de l’UE de ne pas répéter le processus de la même manière. Quelques semaines d’examen approfondi par l’Agence européenne des médicaments (EMA) valent mieux qu’une autorisation de mise sur le marché d’urgence hâtive d’un vaccin”, a déclaré l’eurodéputé Peter Liese.

Peter Liese , porte-parole de la politique de santé du plus grand groupe politique du Parlement européen (PPE démocrates-chrétiens), a souligné que la décision n’avait rien à voir avec le Brexit.

En vertu des règles européennes auxquelles le Royaume-Uni est toujours tenu jusqu’à la fin de l’année, tous les États membres de l’UE ont la possibilité d’accorder une autorisation nationale d’urgence dans certains cas.

“D’autres États membres ne suivent pas l’exemple du Royaume-Uni car ils estiment qu’un examen attentif par l’Agence européenne des médicaments donnera aux gens une sécurité supplémentaire. Les informations des dernières semaines reposaient principalement sur des communiqués de presse et la plupart des données ne sont disponibles pour les autorités que depuis quelques heures. Cependant, avec une campagne de vaccination d’une telle ampleur, il est important de regarder de près et de vérifier attentivement les informations fournies par les entreprises”, souligne-t-il.

Selon Liese, la décision du Royaume-Uni est également une tentative de détourner l’attention de l’échec du gouvernement de Boris Johnson dans la crise de Corona, selon M. Liese. “La Grande-Bretagne a maintenant près de 60 000 morts corona. Ajoutez à cela le fait que la Grande-Bretagne est une île et n’a jamais été membre de Schengen, ce qui signifie des frontières ouvertes en Europe. La Grande-Bretagne devrait se comparer davantage avec des pays comme la Nouvelle-Zélande ou l’Irlande, qui ont une bien meilleure prise sur le taux d’infection ».

L’eurodéputé Peter Liese précise qu’il a confiance en Biontech, mais le contrôle doit être priorisé. “La confiance est bonne, le contrôle est meilleur”. Si l’Agence européenne des médicaments conclut au cours de ce mois-ci que la vaccination est sûre, je recommanderai que tout le monde soit vacciné. Tant que ce n’est pas le cas, il faut être prudent.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More