Biélorussie : Le président Loukachenko se prépare à inviter l’armée russe en cas de menace de l’Occident

0 213

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko se prépare à inviter l’armée russe sur son territoire alors que les manifestations contre sa réélection ne s’affaiblissent pas.

L’agence de presse Belta, a rapporté ce vendredi que le président biélorusse Alexandre Loukachenko et le président russe Vladimir Poutine se sont convenus que leurs pays pourraient unir leurs troupes en cas de menace de l’Occident.

Après la réélection de Loukachenko avec 80% des voix, le 9 août dernier,  l’opposition Biélorusse a rejeté les résultats invoquant une tricherie massive.

Dans un appel à manifester de la rivale de Loukachenko à la Présidentielle, Svetlana Tikhanovskaya Maria Kolesnikova en exil, des milliers des manifestants sont sortis dans les rues de Minsk pour contester la réélection de Loukachenko. Ce qui a conduit la police sous les ordre de Loukachenko de réprimer et arrêter plus de 7.000 manifestants, selon l’UE.

Dans la foulée, l’Union Européenne (UE), a également rejeté ses résultats, tout en préparant des sanctions contre son régime pour fraude électorale et répression violente contre les manifestants de l’opposition.

En ce qui concerne les sanctions, l’UE a décidé au cours d’une réunion ce vendredi en Allemagne, de sanctionner 20 hauts responsables biélorusses soupçonnés de fraude électorale et de répression des manifestants.

Pour le haut représentant des affaires étrangères de l’UE, Josep Borrell , la Russie comme tout autre pays ne doit pas intervenir en Biélorussie parce qu’il s’agit des affaires intérieures de la Bielorussie, allusion faite à l’intervention du Kremlin à Minsk.

“J’ai entendu à plusieurs reprises de la Russie le mantra selon lequel il s’agit d’une affaire intérieure pour la Biélorussie et ils ne veulent pas d’ingérence extérieure. Je suppose que c’est également valable pour eux-mêmes”, a déclaré le haut représentant des affaires étrangères de l’UE, Josep Borrell, avant d’ajouter qu'”Il appartient uniquement au peuple biélorusse de déterminer son propre avenir. Si la Russie croit en l’indépendance et la souveraineté d’un État-nation, elle respectera les souhaits et les choix démocratiques du peuple biélorusse”, a-t-il dit.

Le Président russe, Vladmir Poutine a pour sa part,  appelé les autorités de Minsk et l’opposition à “trouver une issue” pacifique à la crise, mais la menace d’une intervention militaire du Kremlin a ravivé la crainte d’une guerre aux portes de l’UE .

Signalons que ce vendredi, Loukachenko a ordonné à la moitié de l’armée du pays de se préparer au  combat en réponse à ce qu’il a qualifié de menaces de l’Occident.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More