Bunia : Le Gouverneur Jean Bamanisa ouvre un atelier de réflexion sur la Paix en Ituri

0 265

Le gouverneur de la province de l’Ituri, Jean Bamanisa a ouvert ce mardi 12 mai 2020, un atelier de réflexion sur la Paix en Ituri, en présence du président de l’Assemblée provinciale et du représentant de la Monusco dans cette province.

Dans l’optique de rechercher la paix en Ituri, le Gouverneur Bamanisa avait réuni dimanche 10 mai dernier dans sa concession de Shari, à Bunia, les notables et les membres de différentes couches de la société en Ituri constitués en comité des sages pour trouver les voies et moyens en vue de rétablir l’autorité de l’État et de mettre fin à l’insécurité persistante dans les villes de Djugu,  Mahagi et Irumu, en raison des attaques à répétition des miliciens CODECO.

Pour Pacifique Keta Upar, ancien vice-gouverneur de l’Ituri, l’Administration , la Justice et l’armée sont les trois piliers pour rétablir la paix à Djugu.

«Tous ces trois piliers étaient déjà à terre, après la guerre, il n’y a pas des bureaux , quand vous arrivez à Djugu, il y a un vide administratif. Quand vous allez dans l’autre pilier de la justice, là c’est un problème, le Tribunal de Paix qui devrait être installé au niveau de Djugu Centre n’est pas à Djugu, viable, il n’y a pas la justice dans une zone criminogène c’est un problème très sérieux, et maintenant les Forces de l’ordre,  il y a un régiment qui doit contrôler un territoire qui a une population de 6 Millions d’habitants.

Ce cadre de sage est un lieu de réflexion, d’échange et de proposition des idées pour résoudre les problèmes de l’Ituri et retrouver l’unité des ituriens pour asseoir une paix durable et le développement de la province.

Cette réunion a passé en revue les problèmes qui minent l’économie de la province en vue de capitaliser la travers les services de l’État pour résoudre le problème de chômage, l’un de point mis en exergue pour diminuer le taux de criminalité en Ituri.

L’Ituri est une province meurtrie depuis plus de 20 ans par des groupes armés terroristes provenant soit de l’Ouganda et du Rwanda.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More