Conclave de Nairobi : Déploiement imminent de la force régionale sans l’armée rwandaise

0 61

Réunis en conclave sur la situation sécuritaire à l’Est de la République Démocratique du Congo, les présidents Uhuru Kenyatta (Kenya), Félix Antoine Tshisekedi (RDC), Yoweri Museveni (Ouganda), Salva Kiir (Sud -Soudan), Evariste Ndayishimiye (Burundi), Paul Kagame (Rwanda) et le représentant de la présidente Samia Suhulu (Tanzanie), ont approuvé, ce lundi 20 Juin 2022, le déploiement imminent de la force militaire régionale à l’Est de la République Démocratique du congo.

Placée sous le commandement militaire du Kenya, cette force devrait être opérationnelle dans les prochaines semaines.

La taille de cette force, la durée des opérations et d’autres informations opérationnelles feront l’objet d’une communication ultérieure spécifique.

Une source bien introduite au palais présidentiel de Nairobi, a confirmé que les troupes rwandaises ne seront pas déployées en terre congolaise.

« Appelle en outre à la déclaration des provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu (Bunagana, la plupart des régions du Petit Nord, Masisi, Lubero, Axe principal Beni- Kasindi)  et du Sud-Kivu Zones sans armes, où tout individu ou groupe portant des armes en dehors des forces loyalistes et légalement déployées, et mandatées dans le pays sera désarmé. Ce faisant, appelle à l’Activation de la Force régionale d’Afrique de l’Est sous les auspices de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC). La Force régionale est une composante du volet militaro-sécuritaire également prévu dans le communiqué adopté le 21 avril 2022 », indique le communiqué final du conclave de Nairobi de ce lundi 20 Juin 2022.

«La Force régionale d’Afrique de l’Est devra immédiatement être déployée dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu pour stabiliser les zones et imposer la paix en appui aux forces loyalistes de la RDC et en étroite coordination avec la MONUSCO. La Force régionale travaillera avec les autorités  provinciales locales pour soutenir un processus de désarmement  ordonné et permanent dans le cadre du Programme de désarmement,  démobilisation, relèvement communautaire et stabilisation  (P-DDRCS) afin de créer les conditions de stabilité et de paix à l’Est de la RDC », ajoute le communiqué.

Après une journée des discussions avec parfois des séquences très tendues, les 6 chefs d’Etat ont aussi noté avec satisfaction les avancées significatives du processus politique de Nairobi avec les consultations menées par l’équipe mixte RDC-Kenya.

Ce processus irréversible doit se poursuivre avec les acteurs engagés dans la voie pacifique.

Les dirigeants de ces pays ont unanimement condamné la campagne de haine, de stigmatisation et d’appels à la violence. Ils ont lancé un appel au calme.

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More