Conflit Arménie- Azerbaïdjan : Le Ministre Arménien des affaires étrangères Zohrab Mnatsakanyan se rendra aux États-Unis

0 162

Le Ministre Arménien des Affaires étrangères, Zohrab Mnatsakanyan se rendra dans les tout prochains jours , aux États-Unis d’Amérique pour participer à un sommet avec le secrétaire d’État américain,  Mike Pompeo.

Fortement critiquée par la communauté internationale pour son absence dans la gestion du conflit dans le territoire contesté du Haut-Karabakh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, l’Administration Trump veut peser par sa puissance pour obtenir un cessez-le-feu entre les deux armées.

En seulement trois semaines, des centaines des militaires sont décédés , des dizaines autres civils tués et des centaines des milliers des déplacés.

Selon Reuters, au moins 34 civils ont été tués dans le Haut-Karabakh,  ainsi que 633 victimes des Forces de défense du Haut-Karabakh. L’Arménie, qui ne révèle pas ses morts militaires, a déclaré qu’au moins 42 civils azéri avaient été tués à la suite des combats.

L’ambassadeur Arménien à Washington, Varuzhan Nersesyan , a déclaré à The Hill, qu’il souhaiterait que Trump joue un rôle plus actif en tant que médiateur dans le Caucase du Sud dans la mise en œuvre d’un cessez-le-feu et a appelé les États-Unis à exercer plus de pression sur la Turquie, qui a mis son soutien à l’Azerbaïdjan, pour qu’elle reste en dehors du conflit.

“Le secrétaire Pompeo a fait un commentaire que nous apprécions, où il dit que la Turquie renforce l’Azerbaïdjan dans cette guerre”, a déclaré Nersesyan, se référant aux remarques du secrétaire disant qu’Ankara “augmentait le risque” des combats en fournissant puissance de feu et ressources à Bakou. “Cependant, à ce stade, ce qu’il faut, c’est une action robuste, non seulement des déclarations mais des mesures concrètes”, a-t-il ajouté. “Tout d’abord, faites pression sur la Turquie pour qu’elle arrête immédiatement son agression contre le Haut-Karabakh.”

Rappelons que la Russie qui est membre du Groupe de Minsk avec les États-Unis et la France, avait obtenu un cessez-le-feu négocié à Moscou, le 10 octobre 2020, mais il s’est soldé par un échec.

 

Le Hautpanel

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More