Conflit au Tigré : L’UE condamne tous les crimes commis contre des civils à Axoum et demande que les auteurs soient traduits en justice

0 146

Josep Borrell et Janez Lenarčič, respectivement haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Commissaire européen à la gestion des crises et de l’aide humanitaire, ont condamné ce vendredi 26 février 2021, dans un communiqué, les crimes commis contre des civils à Axoum, en Éthiopie.

«Nous condamnons, dans les termes les plus fermes, tous les crimes contre des civils et demandons que les auteurs soient rapidement traduits en justice», indique un communiqué de l’UE.

Selon ces hauts responsables de l’Union Européenne (UE), Amnesty International a publié aujourd’hui un rapport sur les atrocités commises à Axoum, en Éthiopie, en novembre 2020. Le rapport conclut que les bombardements aveugles et les exécutions massives peuvent constituer des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Depuis l’éclatement du conflit il y a plus de 100 jours, des milliers de civils ont perdu la vie et, selon certaines informations, 80% de la population reste coupée de l’aide extérieure, confrontée à une insécurité alimentaire et à la malnutrition croissantes.

A cet effet, ils appellent à la cessation immédiate des hostilités et l’accès dans la région du Tigré en Éthiopie.

«Les hostilités doivent cesser immédiatement et immédiatement l’accès total et sans entrave à l’ensemble du Tigré pour tous les acteurs humanitaires et les médias autorisés».

Josep Borrell et Janez Lenarčič, soulignent que “C’est un autre rappel déchirant de la violence que subissent les civils du Tigré depuis le début du conflit. Nous condamnons, dans les termes les plus fermes, tous les crimes contre des civils et demandons que les auteurs soient rapidement traduits en justice. Nous rappelons l’obligation en vertu du droit international humanitaire pour toutes les parties d’assurer la protection de tous les civils, y compris les réfugiés et les personnes déplacées”.

“Le niveau de souffrance enduré par les civils, y compris les enfants, est épouvantable. Cela doit cesser immédiatement. Le plein accès est essentiel pour évaluer la situation sur le terrain et fournir une protection et une assistance adéquates à ceux qui en ont désespérément besoin”, ont-ils ajouté.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More