Conseil de sécurité des Nations Unies : Uhuru Kenyatta dénonce le nombre croissant de conflits en Afrique et appelle à l’intensification des efforts pour les résoudre

0 78

Le président Kenyan Uhuru Kenyatta a dénoncé ce lundi 19 avril 2021, le nombre croissant de conflits en Afrique et a appelé à l’intensification des efforts de résolution des conflits sur le continent, indique un communiqué de la présidence du Kenya.

“Malheureusement, Mesdames et Messieurs, il y a encore trop de conflits qui se préparent en Afrique et qui nécessitent nos efforts concertés pour contenir … Je veux proposer que le moment soit venu d’intensifier nos efforts de résolution des conflits, en particulier en Afrique”, a-t-il déclaré.

Le président Kenyan a pris la parole ce lundi à State House, à Nairobi, lors d’un débat public virtuel de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) sur la coopération entre l’ONU, les organisations régionales et sous-régionales en matière de prévention et de résolution des conflits.

Le président Kenyatta, qui est également l’actuel président du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, a déclaré à la réunion présidée par le président nouvellement élu du Vietnam Nguyen Xuan Phuc que la paix et la stabilité étaient une priorité clé pour l’Afrique.

«Avec près de la moitié de toutes les opérations de paix mondiales qui se déroulent en Afrique, l’Union africaine a placé l’agenda de paix en haut de sa liste de priorités et a établi plusieurs structures institutionnelles pour aborder la prévention et la résolution des conflits», a-t-il noté.

Pour alléger le fardeau des conflits sur le continent africain, le président Kenyatta a fait cinq recommandations au CSNU. Il a proposé un soutien accru aux efforts de maintien de la paix, à la prise en compte des dimensions transfrontalières des conflits et à des programmes appropriés de désarmement, de démobilisation et de réintégration.

En outre, le président a mis l’ONU au défi d’être à l’avant-garde pour aider les pays qui sortent d’un conflit à développer leur fonction publique et à fournir davantage d’aide humanitaire dans les environnements de conflit.

Au sujet du renforcement des activités de maintien de la paix en Afrique, Uhuru Kenyatta a mis les Nations Unies au défi de consulter et de tirer davantage parti des mécanismes régionaux de résolution des conflits.

«L’histoire et l’expérience nous rappellent que plus vous êtes proche d’un problème, mieux vous en comprenez la complexité et ses solutions viables. Les organisations régionales et sous-régionales sont davantage impliquées dans le conflit et fournissent la proximité et les perspectives, qui sont essentielles pour résolution des conflits », a-t-il dit.

Le Président Kenyan Uhuru Kenyatta a déclaré que les programmes de désarmement devraient garantir que les combattants retournent à une vie civile légale afin de garantir une paix durable et une reconstruction post-conflit réussie.

Il a déclaré que le Kenya avait développé l’un des programmes de désengagement et de réintégration des conflits les plus complets en Afrique.

«Notre programme de désengagement est à l’échelle nationale et aide les personnes nouvellement recrutées dans l’extrémisme violent et d’autres qui sont rapatriés des champs de bataille étrangers.

Nous avons conçu le programme de manière à ce qu’il soit une plate-forme qui puisse offrir un renforcement des capacités et une formation à d’autres. Nous invitons les Nations Unies à soutenir et à utiliser cette installation», a déclaré le Président.

Concernant l’aide aux pays sortant d’un conflit pour développer leur fonction publique, le président Kenyatta a promis que le Kenya était prêt à s’associer à l’ONU pour soutenir les États de la région.

«Dans ce contexte, le Kenya a fourni un tel soutien aux États de la région qui ont fait appel à notre aide. Notre bureau de liaison au Soudan du Sud, par exemple, a formé des centaines de fonctionnaires pour le Soudan du Sud. Nous sommes prêts à faire davantage pour les pays de la région, si demande il y a», a promis le Président Kenyan.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More