Coopération Russie-Arménie : Nikol Pashinyan reçu par Vladimir Poutine à Moscou

0 77

Le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine a reçu mercredi 07 avril 2021, à Moscou, le Premier ministre Arménien Nikol Pashinyan.

Au menu de leur entretien, le renforcement des relations bilatérales et les problèmes les plus urgents et les plus aigus de la normalisation de la situation dans et autour du Haut-Karabakh.

D’emblée, Vladimir Poutine a remercié son hôte d’avoir répondu à son invitation, avant de faire le point sur les relations bilatérales entre l’Arménie et la Russie. «Je vous suis reconnaissant d’avoir accepté l’invitation, car, bien sûr, nous avons quelque chose à dire en termes de renforcement des relations bilatérales », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne les relations bilatérales, Poutine a indiqué que la profondeur des relations entre l’Arménie et la Russie, sont vraiment de nature stratégique.  «Je considère qu’il est important de mentionner que 40% de tous les investissements en capital dans l’économie arménienne sont d’origine russe ».

« Nous avons un chiffre d’affaires solide. Dans le même temps, au cours de l’année écoulée, pour diverses raisons, mais surtout, bien sûr, liées à l’épidémie de coronavirus, on assiste à une légère baisse. Je suis sûr que dans un avenir très proche, nous pourrons non seulement restaurer ce volume, mais aussi passer à autre chose », a-t-il ajouté.

Le Président russe a salué le travail abattu par la commission intergouvernementale créée en vue de soutenir les activités d’après-guerre dans le Haut-Karabakh.

« Je vois que la commission intergouvernementale que nous avons créée travaille activement des deux côtés. Vous soutenez ses activités de la manière la plus active et notre vice-premier ministre Overchuk vous rend régulièrement visite à Erevan. Tout récemment, vous l’avez reçu, il vous a également expliqué comment vous voyez la trajectoire de l’interaction dans la région dans son ensemble, en référence à l’état d’après-guerre. Nous avons discuté de ce sujet à plusieurs reprises. Bien entendu, l’élément le plus important est la possibilité de rétablir les liens commerciaux et économiques et les routes de transport dans la région, afin que l’Arménie ait de nouvelles opportunités pour le développement du pays. À mon avis, c’est une chose extrêmement importante», indique Poutine.

Pour sa part, le chef de l’exécutif Arménien, Nikolai Pashinyan a souligné l’excellence des relations entre Moscou et Erevan.

« Tout d’abord, permettez-moi de vous remercier de l’invitation à visiter Moscou. Bien sûr, nous sommes en fait en communication constante, mais de telles réunions sont très importantes pour la synchronisation des horloges, comme on dit ».

Pour Pashinyan, la présence de soldats de la paix russes au Haut-Karabakh est en train de devenir le facteur le plus important de stabilité et de sécurité dans la région, et dans cette veine. A cet effet,  il a exprimé le désir de discuter avec le Président russe de son point de vue sur l’architecture, des systèmes de sécurité dans la région, au Haut-Karabakh, autour de lui, en Arménie et en général dans la région dans son ensemble.

« Une fois encore, je tiens à souligner votre contribution personnelle à la stabilisation de notre région, en particulier après la guerre, après la signature de notre déclaration conjointe avec le Président de l’Azerbaïdjan, avec vous», a-t-il déclaré.

Cependant, le Premier ministre Arménien a tenu à recevoir des éclaircissements auprès du dirigeant du Kremlin au sujet de la situation des prisonniers de guerre et du Haut-Karabakh.

«Je voudrais noter que dans ce contexte, il y a une question très importante qui n’a pas encore été réglée,  c’est la question des prisonniers de guerre, des otages et des autres détenus. Comme nous l’avons dit à maintes reprises, selon la déclaration du 9 novembre, tous les otages, prisonniers de guerre et autres détenus devraient être renvoyés dans leur patrie, mais malheureusement, nous avons toujours des détenus en Azerbaïdjan. Je suis très heureux que nous n’ayons pas de désaccord sur la solution de cette question » , note Pashinyan.

« Il est également très important de discuter de nos points de vue sur la résolution du problème du Haut-Karabakh, car, malheureusement, le problème n’a pas été résolu, et nous devons également en parler, discuter de nos vues sur l’avenir », a –t-il poursuivi.

Les deux dirigeants ont également discuté de la lutte contre la pandémie du coronavirus, dans leur pays respectif avec le déploiement du vaccin russe Spoutnik.

“Nous avons travaillé très étroitement et collaborons très étroitement pour contrer la pandémie de COVID-19. Nous recevrons déjà demain [jeudi], en fait, le premier lot de vaccin russe. Ce premier lot est, pourrait-on dire, un lot symbolique, mais nous espérons acheter une grande quantité du vaccin russe, car il a prouvé son efficacité dans la pratique, et il est très important pour nous que la République d’Arménie ait l’opportunité pour acheter ce vaccin”, renchérit le Premier Ministre Arménien Nikol Pashinyan.

“Oui, demain le premier lot arrivera en Arménie. Certes, seulement 15 000 doses, mais il nous en faut plus d’un million. Je comprends que maintenant, en Russie, il y a aussi un très grand besoin de vaccin”, ajoute-t-il.

Les questions de coopération économique ont été également abordées au cours de cet entretien entre Poutine et Pashinyan.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More