Coronavirus : Au moins 490 morts et plus de 25 000 cas confirmés dans le monde

0 298

Au moins 490 personnes sont décédées par le Coronavirus et plus de 25 000 cas confirmés dans le monde dont 24 324 confirmés sur le continent chinois, a indiqué mercredi 05 février, le ministère chinois de la santé.

Le virus responsable d’une pneumonie potentiellement mortelle continue de se propager en Chine et dans le monde, depuis son apparition en Décembre 2019, dans un marché de Wuhan, en chine.

Le nombre de décès dus au nouveau coronavirus est passé à au moins 490 en Chine continentale mercredi, tandis que de nouveaux cas sur un bateau de croisière japonais, ainsi qu’à Hong Kong et dans d’autres endroits ont montré la propagation croissante de l’épidémie.

Dans le monde, le nombre de cas a dépassé 25 000, dont 24 324 confirmés sur le continent chinois.

Au moins 10 personnes du navire de croisière japonais ont été testées positives et ont été emmenées dans des hôpitaux, tandis que les 3 700 membres d’équipage et les passagers du navire seront mis en quarantaine à bord pendant 14 jours, a déclaré le ministre de la Santé Katsunobu Kato.

Les 10 cas confirmés sur le bateau de croisière Diamond Princess ont porté le total du Japon à 33 cas. Les 10 sont un membre de l’équipage philippin et neuf passagers, deux Australiens, trois Japonais, trois ressortissants de Hong Kong et un Américain.

Ils faisaient partie des 273 personnes testées pour cause de toux ou de fièvre, qui sont des symptômes du virus, ou ont été en contact étroit avec un homme qui est descendu du navire à Hong Kong et a été infecté.

Certains tests sont toujours en attente. La transmission à chaque personne n’est pas claire, et les autres peuvent avoir attrapé le virus lorsqu’ils sont descendus du navire lors d’autres escales au Vietnam, à Taiwan, à Kagoshima et à Okinawa. Le navire est rentré à Yokohama, près de Tokyo, lundi.

Le Dr David Heymann, qui a dirigé la réponse de l’Organisation mondiale de la santé à l’épidémie de SRAS, a déclaré qu’il était trop tôt pour dire quand le nouveau coronavirus atteindra son pic, mais qu’il semble toujours en augmentation.

Il a dit que le pic de la charge de travail récente de la Chine est en partie dû au fait que le décompte a été étendu aux cas plus bénins, pas seulement aux personnes atteintes de pneumonie. Il n’est pas encore considéré comme une pandémie ou une flambée mondiale, que l’OMS définit comme une transmission durable dans au moins deux régions du monde.

Heymann a déclaré que, alors que le nouveau virus commence à se propager au-delà de la Chine, les scientifiques vont mieux le comprendre. “Ce que nous verrons, c’est l’histoire naturelle plus claire de la maladie”, a-t-il dit, alors que les personnes exposées au virus “sont suivies et surveillées de très près”, at-il dit.

Néanmoins, le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exhorté les pays hors de Chine à partager plus de données sur les infections, affirmant que des informations détaillées n’ont été fournies que dans 38% des cas.

«Sans de meilleures données, il nous est très difficile d’évaluer l’évolution de l’épidémie ou son impact et de nous assurer que nous formulons les recommandations les plus appropriées.»

Les derniers chiffres de la Chine continentale ont montré une augmentation de 65 décès par rapport à la veille, tous les nouveaux décès sont issus de Wuhan. Le nombre de nouveaux cas est passé à 24 324, soit une augmentation de 3 887 par rapport à la veille. En dehors de la Chine continentale, au moins 180 cas ont été confirmés, dont deux décès, l’un à Hong Kong et l’autre aux Philippines.

Pour soigner les milliers de patients, la Chine s’est précipitée pour construire des hôpitaux et convertir un gymnase, une salle d’exposition et un centre culturel à Wuhan.

Les patients étaient transférés dans un nouvel hôpital de 1 000 lits avec des salles préfabriquées et des chambres d’isolement. Un hôpital de 1 500 lits également spécialement construit ouvre en quelques jours. Les hôpitaux construits à partir d’espaces publics convertis pour traiter les patients présentant des symptômes bénins ont un total de 3 400 lits, des lits simples placés en rangées serrées dans des chambres caverneuses sans aucune barrière entre eux.

Il sied de noter que les efforts de la riposte portent déjà leurs fruits avec sept personnes guéries et sorties de l’hôpital affilié de l’université du Zhejiang , ce mercredi 5 février 2020, à Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang (est de la Chine), en Chine. Des patients guéris ont reçu des fleurs auprès du personnel médical de cet hôpital.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More