COVID-19 : De nouvelles restrictions de niveau 3 sont entrées en vigueur en Afrique du Sud

0 96

Le Président Sud-Africain Cyril Ramaphosa a annoncé lundi 28 décembre 2020, de nouvelles mesures pour stopper la propagation de la pandémie mortelle de COVID-19 dans son pays, alors que le Nouvel An pointe à l’horizon.

« Dans quatre jours à peine, nous inaugurerons une nouvelle année.  C’est traditionnellement un moment de fête et de célébration. Malheureusement, pour nous ici en Afrique du Sud et pour d’autres dans le monde, il y a peu de raisons de se réjouir cette année », a souligné Cyril Ramaphosa.

Pour le dirigeant Sud Africain, la hausse de nouveaux cas signalés dans son pays dépassant un million d’infections est la conséquence du relâchement des mesures barrières contre le coronavirus.

« Hier, nous avons dépassé la barre des plus d’un million de cas confirmés de coronavirus dans notre pays. On sait que près de 27 000 Sud-Africains sont morts du COVID-19. Le nombre de nouvelles infections à coronavirus augmente à un rythme sans précédent », a déclaré le Président Cyril Ramaphosa, avant d’ajouter « Plus de 50 000 nouveaux cas ont été signalés depuis la veille de Noël . La majorité des nouveaux cas émergent au KwaZulu-Natal, au Cap-Occidental, au Gauteng et au Cap-Oriental. Les infections sont également en augmentation alarmante dans le Limpopo».

“Nous avons baissé la garde et, malheureusement, nous en payons maintenant le prix. Nous n’avons pas porté de masques.  Nous ne nous lavons pas les mains et ne nous désinfectons pas.  Et nous ne gardons pas une distance de sécurité avec les autres. Nous avons continué à accueillir et à assister à des rassemblements sociaux et à des événements qui, dans de nombreux cas, bafouent les règlements de santé publique”, a déclaré Ramaphosa.

A cet effet , il a annoncé le renforcement des mesures prises en vue de combattre cette nouvelle vague de contamination au Coronavirus.

“Sur recommandation du Conseil national de commandement des coronavirus et après consultation des provinces et des maires de métro, le Cabinet a décidé de placer le pays au niveau 3 ajusté à partir du niveau 1 avec effet immédiat”, a déclaré le président Sud-Africain.

Plusieurs des réglementations de niveau 3 sont renforcées pour limiter davantage le potentiel de transmission, tout en faisant tout ce qui est possible pour maintenir l’économie ouverte.

En vertu de la réglementation ajustée de niveau 3 :

– Tous les rassemblements intérieurs et extérieurs seront interdits pendant 14 jours à compter de la date des présentes, sauf pour les funérailles et autres exceptions limitées telles que détaillées dans le règlement, telles que les restaurants, les musées, les gymnases et les casinos. Celles-ci seront en outre énoncées par le ministre dans des règlements et seront examinées après cette période.

– Les funérailles ne peuvent pas être suivies par plus de 50 personnes ayant une distanciation sociale.
– Chaque établissement commercial doit déterminer le nombre maximum d’employés et de clients autorisés à tout moment en fonction de nos directives de distanciation sociale et ne peut dépasser cette limite.
– Le couvre-feu national sera prolongé de 21h à 6h. Hormis les travailleurs autorisés et pour les urgences médicales et de sécurité, personne n’est autorisé à sortir de son lieu de résidence pendant le couvre-feu.

– Les établissements non essentiels  y compris les magasins, les restaurants, les bars et tous les lieux culturels doivent fermer à 20h. La liste de ces établissements sera publiée prochainement.

Nous savons maintenant que le moyen le plus simple et le plus efficace de réduire la transmission du coronavirus est de porter un masque en tissu qui couvre le nez et la bouche en public.

“Jusqu’à présent, les propriétaires et gérants de magasins et de bâtiments publics, les employeurs et les exploitants de transports publics avaient la responsabilité légale de s’assurer que toute personne entrant dans leurs locaux ou leur véhicule porte un masque.”

Cyril Ramaphosa a souligné que la nouvelle réglementation rend chaque individu légalement responsable du port d’un masque.

“Mais étant donné le grave danger auquel notre pays est maintenant confronté, la réglementation ajustée de niveau 3 rendra chaque individu légalement responsable du port d’un masque en public. Désormais, il est obligatoire pour toute personne de porter un masque dans un espace public. Une personne qui ne porte pas de masque en tissu couvrant le nez et la bouche dans un lieu public commettra une infraction”, a déclaré le Président Sud -Africain.

“Une personne qui ne porte pas de masque peut être arrêtée et poursuivie. En cas de condamnation, ils seront passibles d’une amende ou d’une peine d’emprisonnement pour une période ne dépassant pas six mois ou à la fois d’une amende et d’une peine d’emprisonnement”, a poursuivi Cyril Ramaphosa.

“Il s’agit d’une mesure drastique, mais qui est désormais nécessaire pour garantir le respect des mesures préventives les plus élémentaires”, a -t-il précisé.

Par ailleurs, le Président Ramaphosa a également décidé d’interdire la vente d’alcool malgré sa grande contribution dans l’économie de l’Afrique du Sud.

“L’industrie des alcools est un employeur majeur et un contributeur important à notre économie. Notre priorité en ce moment, cependant, doit être de sauver des vies”, a-t-il martelé.

“Un comportement imprudent dû à une intoxication alcoolique a contribué à une transmission accrue. Les accidents et la violence liés à l’alcool exercent une pression sur nos urgences hospitalières”, explique Cyril Ramphosa.

Parmi ces mesures nous notons également :

– La vente d’alcool dans les points de vente au détail et la consommation d’alcool sur place ne seront pas autorisées.

– L’interdiction de consommer de l’alcool dans les espaces publics comme les parcs et les plages demeure.

– La distribution et le transport seront interdits avec des exceptions qui seront expliquées par le ministre.

Ces règlements pourraient être revus dans les prochaines semaines si nous constatons une baisse soutenue des infections et des hospitalisations, note Ramaphosa dans sa déclaration.

Pour rendre l’économie ouverte , Ramaphosa a déclaré que “les entreprises peuvent continuer à fonctionner tant que tous les protocoles de santé et mesures de distanciation sociale pertinents sont respectés”. Tandis que “Les boîtes de nuit et les entreprises engagées dans la vente et le transport d’alcool ne seront pas autorisées à fonctionner.”

Il sied de noter que le Président Sud -africain Cyril Ramaphosa a indiqué que les restrictions de niveau 3 resteront en vigueur jusqu’au 15 janvier 2021, avant de préciser que “Ces mesures seront réexaminées à ce moment-là en fonction de l’état de la pandémie dans le pays”.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More