Covid-19 : L’OMS approuve le vaccin AstraZeneca / Oxford pour une utilisation d’urgence

0 61

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a répertorié ce lundi 15 février 2021, deux versions du vaccin AstraZeneca / Oxford COVID-19 pour une utilisation d’urgence, donnant le feu vert pour que ces vaccins soient déployés dans le monde via COVAX. Les vaccins sont produits par AstraZeneca-SKBio (République de Corée) et le Serum Institute of India.

«Les pays n’ayant pas accès aux vaccins à ce jour pourront enfin commencer à vacciner leurs agents de santé et les populations à risque, contribuant ainsi à l’objectif du Centre COVAX de distribution équitable des vaccins», a déclaré le Dr Mariângela Simão, Sous-Directeur général de l’OMS pour l’accès aux médicaments et produits de santé.

«Mais nous devons maintenir la pression pour répondre partout aux besoins des populations prioritaires et faciliter l’accès mondial. Pour ce faire, nous avons besoin de deux choses : une augmentation de la capacité de fabrication et la soumission rapide par les développeurs de leurs vaccins pour examen par l’OMS», a-t-il poursuivi.

Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré ce lundi lors d’un point de presse : “Nous avons maintenant toutes les pièces en place pour une distribution rapide des vaccins. Mais nous devons encore augmenter la production”.

“Nous continuons d’appeler les développeurs de vaccins Covid-19 à soumettre leurs dossiers à l’OMS pour examen en même temps qu’ils les soumettent aux régulateurs des pays à revenu élevé”, a-t-il ajouté.

La liste des utilisations d’urgence (EUL) de l’OMS évalue la qualité, l’innocuité et l’efficacité des vaccins COVID-19 et est une condition préalable à l’approvisionnement en vaccins du centre COVAX. Cela permet également aux pays d’accélérer leur propre approbation réglementaire pour importer et administrer des vaccins COVID-19.

Rappelons que la semaine dernière, un panel de l’OMS avait fourni des recommandations provisoires sur le vaccin, affirmant que deux doses avec un intervalle d’environ 8 à 12 semaines devraient être administrées à tous les adultes et peuvent être utilisées également dans les pays où la variante sud-africaine du coronavirus est détectée.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More