Crash de l’Antonov 72 affrété par la Présidence en 2019 : Les experts ont identifié les restes humains de 8 sur les 9 personnes qui étaient à bord (Ministre de la Défense)

0 292

Le Ministre de la Défense Nationale et Anciens Combattants , Aimé NGOIE MUKENA, a informé aux membres du conseil des Ministres, sur la note relative au crash de l’Antonov 72 qui s’est produit dans la localité de KOLE, en province de Sankuru, le 10 octobre 2019.

C’était au cours de la 46ème réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres qu’a présidée vendredi 28 août 2020, le Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo,  par visioconférence, depuis son bureau de la Cité de l’Union –Africaine, à Kinshasa.

Selon la note du Ministre de la Défense, cet avion de type Antonov 72 affrété par la Présidence de la République, avait à son bord 9 passagers dont 5 expatriés membres d’équipage et 4 nationaux.

Les dernières conclusions partielles des experts ont permis l’identification avec certitude des restes humains de 8 personnes sur les 9 qui étaient à bord.

La confrontation des résultats de l’équipe de génétique avec ceux de l’équipe Médico-légale a permis non-seulement d’établir la correspondance entre les pièces et les corps et entre ceux-ci et les victimes présumées, mais encore de cibler les sacs où reposent ces restes.

Aujourd’hui les restes de personnes ci-après désignées peuvent être rendus à leurs familles :

  1. Divioka Dipanga, Congolais
  2. Maloba Mpiana Modeste, Congolais
  3. Mukadi Tshibangu, Congolais
  4. Tshizungu Jules, Congolais
  5. Gorokhov Serghi, Ukrainien
  6. Sadovnichi Vladimir, Russe
  7. Shalikov Oleksii, Ukrainien
  8. Shumkov Vitalii, Russe

Tout laisse à croire que le neuvième membre de l’équipage dont on a trouvé que l’appareil de téléphone devrait être Monsieur Mukhambetkali Yev Mergali (Kazakh).

Il doit être rappelé que ce sont des experts du Centre de Génétique Humaine de l’Unikin qui y ont travaillé avec l’appui technique du Centre de Médecine légale de l’Université Belge KUL et l’équipe Médico-légale de l’Institut Médico Légal et Funéraire de la République Démocratique du Congo.

Au vu de ces rapports, Monsieur le Ministre de la Défense Nationale a proposé d’instituer une commission interministérielle composée des Ministères sectoriels concernés.

Elle devrait étudier ce dossier et faire des propositions à son Excellence Monsieur le Président de la République concernant tous les aspects liés à la logistique, l’indemnisation, la prise en charge des obsèques et le rapatriement des restes des victimes.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More