Crimée : La Russie regrette que le sentiment anti-russe se développe à l’UEFA

0 219

Lors d’un Briefing de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, tenu jeudi 7 octobre 2021 à Moscou, la République Fédérale de Russie regrette que le sentiment anti-russe a même atteint l’UEFA, une organisation dont la charte vise à développer et à promouvoir le football sans discrimination religieuse, raciale ou politique.

Cette mise au point de la partie russe fait suite à la représentation de la Crimée comme faisant partie de l’Ukraine lors d’une présentation de l’UEFA pour le championnat Euro-2024.

« Nous avons le regret de vous informer que le sentiment anti-russe a même atteint l’UEFA, une organisation dont la charte vise à développer et à promouvoir le football sans discrimination religieuse, raciale ou politique. De plus, aucune organisation sportive n’est compétente pour statuer sur les revendications territoriales. Bien au contraire, comme on peut le voir », a déclaré  Maria Zakharova.

Et d’ajouter : « Nous pouvons voir derrière tout cela l’effort concerté de Kiev pour utiliser toutes les plateformes internationales pour déclarer une fois de plus qu’elles n’acceptent pas les réalités existantes et pour empêcher même la reconnaissance cartographique du statut russe de la Crimée ».

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères a invité l’organe faitier du football européen à ne pas s’emporter dans le jeu dangereux des officiels du football Ukrainien.

« L’UEFA, organisation respectable, ne doit pas se laisser entraîner dans les provocations des officiels du football ukrainien. Que l’intention était de provoquer est évident pour tout le monde. Rappelons le scandale du championnat Euro-2020 concernant l’équipe nationale ukrainienne, dont les joueurs portaient des maillots avec un slogan de collaborateurs nazis qui comptaient parmi les nationalistes ukrainiens combattant aux côtés de l’Allemagne nazie. Il n’y a pas de place pour les idées agressives, revanchardes et extrémistes dans le sport. Nous demandons à la direction de l’UEFA d’accorder à la question l’attention qu’elle mérite », a fait savoir Mme Zakharova.

Quoi qu’il en soit des exercices topographiques de l’UEFA, le fait que la Crimée fasse partie de la Fédération de Russie ne peut être modifié par des présentations, des déclarations ou des images sur l’uniforme de l’équipe de football ukrainienne, ou par provocation.

« Nous défendons systématiquement un sport honnête et équitable, sans politisation ni tentative de l’utiliser comme instrument de pression et de concurrence déloyale. Les athlètes, y compris ceux qui vivent en Crimée russe, ne devraient pas être l’otage de manœuvres, d’intrigues ou de chantage », ajoute –t-elle.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More