Cyberattaques : Le Japon condamne fermement la Chine pour ces activités et promet des mesures strictes

0 106

Dans une déclaration rendue publique ce lundi 19 juillet 2021, par le porte-parole du ministère des affaires étrangères du Japon, M. YOSHIDA Tomoyuki, sur les Cas de cyberattaques dont celles d’un groupe connu sous le nom d’APT40 dont le gouvernement chinois est à l’origine, le Japon condamne fermement ces activités et promet des mesures strictes.

“La sécurité du cyberespace est extrêmement importante pour assurer la paix et la prospérité de la communauté internationale, y compris le Japon, et cela a été réaffirmé lors du récent sommet des dirigeants du G7 qui s’est tenu au Royaume-Uni.

Dans ce contexte, le 19 juillet (heure locale), le Royaume-Uni, les États-Unis et d’autres pays ont publié des déclarations publiques concernant notamment un groupe menant des cyberattaques connu sous le nom d’APT40 dont le gouvernement chinois est à l’origine, et un acte d’accusation inculpant quatre membres de l’APT40 a été émis aux États-Unis. Le Japon estime également qu’il est très probable que le gouvernement chinois soit derrière l’APT40 et qu’il ait prêté une attention particulière avec une profonde préoccupation à ces attaques de l’APT40 et d’autres qui menacent la sécurité du cyberespace. Le Japon soutient fermement les déclarations publiques du Royaume-Uni, des États-Unis et d’autres pays qui expriment leur détermination à faire respecter l’ordre international fondé sur des règles dans le cyberespace.

Le Japon a récemment fait l’annonce de cyberattaques dans lesquelles il est fort probable qu’un groupe de menaces persistantes avancées appelé Tick, derrière lequel l’unité 61419 de l’Armée populaire de libération de Chine soit impliqué. Le Japon a en outre confirmé que des entreprises japonaises étaient également visées dans l’affaire susmentionnée par le groupe connu sous le nom d’APT40.

Les cyberactivités malveillantes qui pourraient potentiellement saper les fondements de la démocratie incarnée par un cyberespace libre, équitable et sécurisé ne peuvent être tolérées. Le gouvernement du Japon considère qu’il s’agit d’un sujet de vive préoccupation du point de vue de la sécurité nationale, condamne fermement et prendra des mesures strictes contre ces activités.

Le Japon continuera de coopérer étroitement avec la communauté internationale, y compris les pays du G7, et s’efforcera de développer un cyberespace libre, équitable et sécurisé”, a -t-il déclaré.

 

 

Le Hautpanel

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More