Des missiles de l’armée arménienne ciblent les villes de Ganja et Mingacevir en Azerbaïdjan

0 121

Des missiles de l’armée arménienne ont ciblé vendredi 16 Octobre 2020, tard dans la soirée, des villes de Ganja et Mingacevir, en Azerbaïdjan.

« Plus de 10 civils tués, une quarantaine sont blessés. Les opérations de sauvetage se poursuivent. La politique de terreur d’État de l’Arménie doit être stoppée» , a déclaré Hikmet Hajiyev, l’ Assistant du président de la République d’Azerbaïdjan, chef du département des affaires étrangères de l’administration dans un tweet.

Le bureau du procureur général d’Azerbaïdjan a quant à lui, déclaré samedi qu’au moins 12 personnes ont été tuées, dont deux enfants et 40 autres blessées lors de l’attaque.

Cette attaque aux missiles des forces Arméniennes, ont détruit plus de 20 bâtiments,  dans des zones animées, autour et dans le centre-ville de Ganja, la deuxième plus grande ville d’Azerbaïdjan, située à environ 60 kilomètres de la ligne de front du Haut-Karabakh.

« Des civils innocents dans la deuxième plus grande ville d’Azerbaïdjan sont sous l’attaque aveugle et ciblée de missiles de l’Arménie. Des appels sans scrupules à un cessez-le-feu humanitaire devraient voir ces crimes de guerre de l’Armenie. Selon les informations initiales, plus de 20 maisons détruites », indique Hikmet Hajiyev.

L’un des missiles arméniens est tombé près d’une école de la ville de Ganja. Un autre missile a visé un appartement résidentiel de plusieurs étages qui a été complètement détruit.

Dans l’effort de retrouver des survivants, les équipes de recherche et de sauvetage ont continué à effectuer leur travail toute la nuit. Les volontaires ont également aidé l’effort de sauvetage.

«Les civils continuent d’être sauvés des débris de destruction par les services d’urgence», a déclaré Hajiyev.

Pour Hikmet Hajiyev, l’Arménie est en train de poursuivre la politique de terreur et commettre un acte de génocide. L’Arménie doit être mise en cause.

Une autre ville de l’Azerbaidjan a été également prise pour cible, Mingacevir , où une centrale hydroélectrique a été attaquée par les forces arméniennes après minuit, a  indiqué le parquet azerbaïdjanais, avant de souligner que ces missiles ont été interceptés et détruits par les forces de défense aérienne azerbaïdjanaises.

Par ailleurs, le porte-parole présidentiel de la Turquie, Ibrahim Kalin, a condamné les attaques “aveugles” de l’Arménie contre les zones résidentielles d’Azerbaïdjan.

“L’Arménie continue de commettre des crimes de guerre même dans le cadre d’un cessez-le-feu déclaré. Comme à Khojali, elle tue des femmes, des enfants, des personnes âgées et des civils sans discrimination. L’Arménie paiera pour ces actes illégaux et ces meurtres. La Turquie est aux côtés de l’Azerbaïdjan jusqu’au bout”, a déclaré Kalin dans un tweet.

Les autorités turques stigmatisent les organisations internationales et d’autres pays pour avoir gardé le silence sur les attaques de missiles de l’Arménie, visant les zones résidentielles azerbaïdjanaises et tuant des civils, a déclaré le vice-président turc Fuat Oktay, dans un tweet.

“Il est à noter que d’autres pays et organisations internationales ont leur mot à dire sur chaque question mais restent silencieux sur l’invasion et le meurtre de civils par l’Arménie. Aucun crime contre l’humanité ne restera impuni.”

Pour rappel, l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont repris les affrontements le 27 septembre dernier, au sujet de la région très contestée du Haut-Karabakh, un territoire de l’Azerbaïdjan reconnu internationalement par l’ONU mais occupé par l’armée arménienne, depuis 1991.

Le Groupe de Minsk de l’OSCE, coprésidé par la France, la Russie et les États-Unis, a été créé en 1992 pour trouver une solution pacifique au conflit, mais en vain. Un cessez-le-feu, cependant, a été convenu en 1994.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More