Elias Mpedi Magosi prend officiellement ses fonctions de secrétaire exécutif de la SADC

0 83

Le secrétaire exécutif entrant de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), M. Elias Mpedi Magosi a pris officiellement ses fonctions, ce lundi 30 août 2021, après une cérémonie de passation de pouvoir avec Mme Dr. Stergomena Lawrence Tax, secrétaire exécutive sortante de la SADC.

La cérémonie de passation s’est faite en douceur entre les deux personnalités. Le botswanais Elias Mpedi Magosi et la tanzanienne Stergomena Lawrence Tax , ont présenté des notes de passation de pouvoir, avant l’introduction et l’allocution conjointe du nouveau secrétaire exécutif à la direction et au personnel.

A l’issue de son mandat de 8 ans au Secrétariat de la SADC, la sixième et première femme secrétaire exécutive de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), Dr Stergomena Lawrence Tax, part la tête haute après de nombreuses réalisations au sein de la communauté.

Au nombre des réalisations impliquant également les États membres de la SADC et le personnel du Secrétariat, avec le soutien du secteur privé et des partenaires régionaux et internationaux, nous pouvons citer :  la Consolidation de la démocratie et maintien de la paix et de la sécurité.

La région de la SADC reste stable et pacifique, malgré des défis isolés, a déclaré Mme Stergomena Lawrence. Cela est attribué aux systèmes et mesures solides en place, tels que nos mécanismes régionaux d’alerte précoce, de prévention et de médiation qui facilitent la détection et la réparation en temps voulu des menaces et des défis, et le déploiement efficace des missions d’observation électorale de la SADC. Les exemples au cours de mon mandat incluent la mission préventive de la SADC au Royaume du Lesotho, la paix et le soutien politique de la SADC à la République démocratique du Congo (RDC), la médiation de la SADC à Madagascar et la facilitation de la SADC au Lesotho. Ces mesures ont répondu aux défis qui sont apparus et ont permis aux États membres respectifs et à la région de rétablir la stabilité, la paix et la sécurité. La démocratie a été consolidée grâce au déploiement efficace de missions d’observation électorale dans les États membres de la SADC. Pour atténuer et faire face aux menaces posées par la cybercriminalité et le terrorisme, une stratégie de lutte contre la cybercriminalité et le terrorisme a été adoptée en 2016. La stratégie est mise en œuvre aux niveaux régional et national, a-t-elle expliqué.

Pour rappel, la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) est une communauté économique régionale comprenant 16 États membres ; Angola , Botswana , Comores ,  République démocratique du Congo, Eswatini ,  Lesotho , Madagascar , Malawi , Maurice , Mozambique, Namibie , Seychelles , Afrique du Sud,   la Tanzanie , la Zambie et le Zimbabwe. Créée en 1992, la SADC s’est engagée dans l’intégration régionale et l’éradication de la pauvreté en Afrique australe par le développement économique et la garantie de la paix et de la sécurité .

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More