Erdogan : « L’OTAN doit prendre des initiatives plus efficaces face aux défis mondiaux »

0 1 071

Le président de la Turquie Recep Tayyip Erdoğan a déclaré, ce lundi 14 juin 2021, lors de la conférence de presse tenue après le sommet des dirigeants de l’Organisation du Traité de l’​Atlantique Nord (OTAN), que «Les États membres doivent défendre leurs principes fondateurs et renforcer l’Alliance. Partout où le parapluie de sécurité fourni par l’OTAN est nécessaire, de la Méditerranée à la mer Noire, de l’Europe à l’Asie, l’Alliance doit jouer un rôle actif. La période n’est pas une évasion de la responsabilité, c’est un temps pour prendre ses responsabilités. En particulier, l’OTAN doit prendre des initiatives plus efficaces face aux défis mondiaux ».

Il a fait savoir que nous traversons une période de changements radicaux dans l’architecture économique et sécuritaire mondiale.

« L’influence et le poids des acteurs régionaux dans les processus décisionnels augmentent de jour en jour. L’épidémie de coronavirus, qui a fixé l’agenda de l’humanité depuis un an et demi, a encore accéléré ce processus de changement. L’épidémie, qui est décrite comme la plus grande crise sanitaire du siècle, a une nouvelle fois révélé les déficits et les problèmes structurels du système mondial», a-t-il souligné.

Déclarant que les reflets de l’épidémie de coronavirus sont visibles dans presque tous les domaines de la vie, le président Erdoğan a expliqué que : « Nous assistons aux répliques de l’épidémie dans un large éventail de l’économie au commerce, des mouvements sociaux à la sécurité publique. Parallèlement à l’épidémie, nous constatons que l’instabilité et les mouvements racistes anti-islamiques et anti-étrangers se propagent dans différentes parties du monde. Alors que la démocratie et les valeurs démocratiques souffrent, les mécanismes de résolution de problèmes perdent leur fonctionnalité. L’idée d’être abandonné par la communauté internationale pousse les pays pauvres, notamment ceux à la périphérie du système, à l’introversion. La conditionnalité de l’aide aux pays sous-développés et en développement, dont les économies se sont détériorées avec l’épidémie, érode également la foi dans la justice et l’équité. »

« Les états membres doivent maintenir leurs principes fondateurs et renforcer l’alliance », a-t-il poursuivi.

Face au besoin de reprise de l’économie mondiale qui est à son apogée, le président turc estime que le recours à des mesures protectionnistes par des pays particulièrement développés a aggravé les problèmes économiques causés par l’épidémie, et a déclaré que « Nous sommes une fois de plus confrontés au fait qu’aucun des nous pouvons être en sécurité jusqu’à ce que nous soyons tous en sécurité. Ce paysage du monde nous a montré l’importance de « l’esprit d’alliance et de solidarité » sur lequel est bâtie l’OTAN.

Le président Erdoğan a déclaré que la détermination de l’OTAN et les responsabilités qu’elle doit assumer dans le maintien de la stabilité mondiale se sont accrues.

« Les États membres devraient protéger leurs principes fondateurs et renforcer l’Alliance. Partout où le parapluie de sécurité fourni par l’OTAN est nécessaire, de la Méditerranée à la mer Noire, de l’Europe à l’Asie, l’Alliance doit jouer un rôle actif. La période n’est pas une évasion de la responsabilité, c’est un temps pour prendre ses responsabilités. En particulier, l’OTAN doit prendre des initiatives plus efficaces face aux défis mondiaux» , a-t-il déclaré.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More