Etats-Unis : Anthony Fauci averti le Congrès que sans la capacité d’identifier, d’isoler et de retracer complètement les contacts des personnes infectées de COVID-19, la situation pourrait s’aggraver

0 261

Les membres du groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche, conduit par Anthony Fauci, l’immunologue et plus grand expert américain des maladies infectieuses, mardi 23 Juin 2020, devant le panel de la Chambre du Congrès, House Energy and Commerce Committee pour s’expliquer sur l’augmentation des cas de coronavirus dans les États comme la Floride, le Texas et l’Arizona avec des statistiques en hausse de nouveaux cas.

Pour Fauci, cette situation de la résurgence de la COVID-19 était «dérangeante» alors que de nouveaux cas apparaissaient. Son inquiétude se justifie par la reprise de la réouverture des entreprises et la levée des restrictions, alors que les États-Unis continuent d’enregistrer de nouveaux cas de virus. C’est pourquoi, il lance un avertissement devant le congrès que sans la capacité d’identifier, d’isoler et de retracer complètement les contacts des personnes infectées, la situation pourrait s’aggraver.

Fauci a déclaré que les deux prochaines semaines vont être cruciales dans notre capacité à faire face à ces cas.

“En ce moment, les deux prochaines semaines vont être cruciales dans notre capacité à faire face à ces cas que nous voyons en Floride, au Texas, en Arizona et dans d’autres États“.

Les gouverneurs des États qui ont été les plus agressifs lors de la réouverture ont finalement reconnu la nature potentiellement désastreuse de l’augmentation du nombre de cas de virus ces derniers jours, mais n’ont pas indiqué qu’ils réimposeraient des restrictions, ni même interrompraient la campagne de réouverture.

Il sied de noter que la politique de la Maison Blanche selon laquelle les hauts fonctionnaires ne sont pas autorisés à témoigner sans l’autorisation du chef du personnel Mark Meadows. Une politique stricte qui fait que les membres du groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche ont comparu devant le Congrès pour la première fois depuis plus d’un mois. La Maison Blanche a considérablement réduit le travail de la Task force présidentielle et également mis fin aux briefings publics sur le coronavirus, des responsables de la Task force présidentielle.

Alors que le plus grand virologue américain s’inquiète, le Président Trump, son vice-président Pence et d’autres responsables de l’administration, sont impatients de déclarer la victoire sur le virus.

Trump veut à tout prix rouvrir le plus rapidement possible l’Amérique, même si la plupart ne respectent pas les propres directives.

Le président américain a déclaré lors d’une interview à Fox News, que le virus «disparaîtra» même sans vaccin. Ce qui a fait réagir rapidement Fauci et le directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies, Robert Redfield, a rejeté cette idée et a déclaré que le virus se poursuivra pendant l’automne et l’hiver.

Redfield a averti que l’épidémie se chevaucherait avec la saison de la grippe à l’automne, ce qui «pourrait imposer un fardeau énorme au système de santé».

Par ailleurs, cette nouvelle hypothèse défendue par la Maison Blanche, selon laquelle l’augmentation du nombre de cas est la conséquence direct de l’augmentation du nombre de tests, indiquant en particulier une augmentation du nombre de jeunes dont le test est désormais positif. Les décès ont également diminué ces derniers jours, ce que Trump et d’autres ont indiqué comme un signe de succès.

A cet effet, le Dr. Fauci  a contredit cette hypothèse en affirmant qu’il était trop tôt pour tirer des conclusions sur le taux de mortalité.

“Les décès accusent toujours un retard considérable par rapport aux cas”, a déclaré Fauci. «Vous voyez plus de cas maintenant alors que les décès baissent. Le problème est que si ces cas infectent des personnes qui finissent par tomber malades et aller à l’hôpital, il est concevable que vous constatiez une augmentation des décès. »

Cependant, le Dr Fauci a déclaré qu’aucun responsable de l’administration n’avait été invité à ralentir les tests à sa connaissance, comme Trump l’a suggéré lors d’un rassemblement électoral samedi dernier.

Selon l’Université américaine Johns Hopkins, les États-Unis comptent 2.346.950 personnes contaminées et 121.228 décès.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More