Etats-Unis : Des militaires déployés à Minneapolis pour contrôler les manifestations violentes suite à la mort de George Floyd

0 231

La mort de George Floyd, lundi 25 mai 2020, un Afro-américain non armé en garde à vue tué par la police, a déclenché des manifestations violentes et des pillages à Minneapolis depuis maintenant trois jours.

Les manifestants ont incendié un 3e quartier du département de police de Minneapolis jeudi 28 mai 2020, dans la soirée.

Ce vendredi, 500 militaires de la Garde Nationale ont été déployés dans la ville de Minneapolis pour contrôler les manifestations, à la base des pillages et d’incendies dans la ville.

Un homme de 46 ans a déclaré sa mort peu de temps après qu’un policier de la ville ait épinglé la tête de Floyd dans la rue avec un genou au cou, a rapporté The Hill.

“Je ne peux pas respirer”, protesta Floyd. Quelques minutes plus tard, des intervenants médicaux l’ont trouvé sans pouls.

A l’issue de cet incident, une vidéo s’est rapidement propagée sur Internet, déclenchant des manifestations immédiates à Minneapolis, où des militants des droits civiques et la famille de Floyd ont demandé l’arrestation des officiers impliqués.

Cette situation a fait réagir, la présidente de la chambre des représentants, Nancy Pelosi qui a qualifié l’incident d ‘«exécution».

Pour calmer la population revoltée, la police a procédé au licenciement de quatre officiers, sans aucune arrestation. Mais cette action, a contribue à déclencher l’escalade de la violence jeudi soir, malgré les appels au calme des autorités de la ville et du gouvernement.

A cet effet, le Président américain, Donald Trump a réagi sur son compte Twitter, contre cette escalade des violences en indiquant que l’armée était prête à intervenir pour prendre le control de la situation.

“Ces THUGS déshonorent la mémoire de George Floyd, et je ne laisserai pas cela se produire”, a-t-il tweeté. «Je viens de parler au gouverneur Tim Walz et je lui ai dit que l’armée était avec lui tout le temps. Toute difficulté et nous prendrons le contrôle mais, quand le pillage commence, le tournage commence. Je vous remercie!”

Cette sortie médiatique de Trump, est allée en l’encontre des règles de l’entreprise « Twitter » car l’entreprise évoque “la glorification de la violence”, en mentionnant “THUGS”, par conséquent Twitter a  averti les lecteurs doivent prendre la mesure supplémentaire de cliquer sur l’avertissement.

Par ailleurs, le mouvement Black Lives Matter qui s’est formé à la suite d’une vague de meurtres d’Afro-Américains par la police, réclame l’arrestation et la poursuite en justice des quatre policiers auteurs de la mort de George Floyd.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More