Etats-Unis : La Chambre des Représentants approuve 484 milliards USD d’aide d’urgence contre les coronavirus pour les petites entreprises, les hôpitaux et l’expansion des tests médicaux

0 151

La Chambre des représentants américains a approuvé jeudi 23 avril 2020, à une majorité écrasante un nouveau projet de loi de  484 milliards de dollars d’aide d’urgence contre les coronavirus pour les petites entreprises, les hôpitaux et l’expansion des tests médicaux dans le pays où le coronavirus a causé plus de  50.000 morts et infecté plus de 870.000 personnes, rendant ainsi plus de 26 Millions américains chômeurs.

Lors du vote jeudi à la Chambre, 388 personnes ont voté pour, 5 personnes ont voté contre et 1personne s’est abstenue.

Le Président américain Donald Trump, avait promis de ratifier rapidement le projet de loi adopté mardi à l’unanimité au Sénat.

Au cours de sept semaines, les États-Unis se sont dotés de 4 projets de loi pour faire face économiquement à la pandémie du COVID-19. Avec 2,8 Milliards de dollars américains d’aide historiquement élevée dans l’Amérique moderne.

Mais cela ne s’est pas fait dans la facilité, deux semaines de discussions intenses et tendues entre la Maison Blanche, dirigées par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin et les meilleurs démocrates des deux chambres, le président Nancy Pelosi et  le chef de la minorité du Sénat Charles Schumer, ont dû trouver un accord pour l’intérêt des américains afin  de permettre l’adoption du financement d’urgence.

Selon The Hill,  un plan de secours massif de 310 milliards de dollars pour reconstituer le programme de protection des chèques de paie (PPP), une nouvelle initiative très populaire qui fournit des prêts remboursables aux petites entreprises dévastées par la pandémie. Le Congrès avait alloué un montant initial de 349 milliards de dollars pour le PPP dans le dernier projet de loi de secours, un paquet de 2,2 Milliards de dollars adopté le 27 mars dernier, seulement pour voir les fonds s’épuiser peu de temps après en raison de la ruée des entreprises cherchant à tirer parti des avantages.

Il y a plusieurs semaines, Mnuchin et les républicains avaient demandé 250 milliards de dollars supplémentaires pour des prêts PPP, et rien d’autre, pour la prochaine série de secours d’urgence. Les démocrates ont carrément rejeté cette stratégie, exigeant un libellé supplémentaire pour garantir que les petites entreprises vulnérables dans les zones mal desservies y compris celles appartenant à des femmes et des minorités ne soient pas exclues du programme.

En conséquence, le programme prévoit 60 milliards de dollars pour les banques communautaires et les petits prêteurs, qui ont tendance à répondre aux besoins de ces entreprises mal desservies, tout en fournissant 60 milliards de dollars supplémentaires pour les subventions et les prêts aux entreprises d’urgence.

Les démocrates ont également obtenu 75 milliards de dollars supplémentaires pour les hôpitaux et les centres de santé communautaires et 25 milliards de dollars supplémentaires pour stimuler les tests COVID-19, répartis entre les gouvernements des États et fédéral.

Il sied de noter quelques revendications des démocrates n’ont pas obtenu un financement supplémentaire pour les programmes d’aide alimentaire et les gouvernements des États et des collectivités locales, ces dispositions n’ont pas été intégrées dans la loi.

Les exclusions ont fourni une victoire aux républicains, qui ont fait valoir que le financement adopté dans les trois précédentes factures de coronavirus devrait être épuisé avant que le Congrès ne fournisse des fonds supplémentaires à ces domaines.

Avant même la signature du quatrième projet de loi d’urgence, il est déjà beaucoup question d’un nouveau cycle dans les semaines à venir.

Pelosi et les démocrates de la Chambre ont déjà travaillé fébrilement sur ce prochain paquet, baptisé CARES 2, avec des plans pour le compléter par une augmentation du financement des allocations de chômage, des coupons alimentaires, des tests et des équipements de sécurité médicale, a rapporté The Hill.

Ils souhaitent également que des dispositions protègent les élections de novembre, en accordant aux États un financement pour établir le vote par correspondance un système conçu pour encourager la participation, même pour les électeurs qui se méfient du risque pour la santé de se rendre aux urnes en personne.

Le chef de la majorité au Sénat Mitch McConnell et certains autres dirigeants des républicains (GOP) émettent déjà des doutes sur les prochains financements, avertissant que les dépenses d’urgence historiques ont déjà fait exploser le déficit fédéral.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Van masaj salonu Maraş masaj salonu Şanlıurfa masaj salonu Isparta masaj salonu Amasya masaj salonu Afyon masaj salonu Denizli masaj salonu Kayseri masaj salonu Eskişehir masaj salonu Balıkesir escort Manisa escort Aydın escort Muğla escort Maraş escort Isparta escort Afyon escort Çanakkale escort Trabzon escort Mardin escort Van escort Yalova escort Şanlıurfa escort Erzurum escort Tekirdağ escort Çağlayancerit escort Aydıncık escort Ergene escort Gönen escort Dinar escort Espiye escort Biga escort Havza escort Antalya escort Ardahan escort Anamur escort Ankara masaj salonu Alaçam escort Torbalı escort Nallıhan escort