États-Unis : Les raisons pour lesquelles le Président Biden a refusé une troisième décennie de guerre en Afghanistan

0 126

Le président américain Joe Biden a tenu un discours sur la fin de la guerre en Afghanistan , depuis la salle à manger d’État de la Maison Blanche, ce mardi 31 août 2021, à Washington. Dans son discours, il a épinglé les raisons pour lesquelles il a refusé une troisième décennie de guerre en Afghanistan.

« Il y a ceux qui diraient que nous aurions dû rester indéfiniment pendant des années. Ils demandent : « Pourquoi ne continuons-nous pas simplement à faire ce que nous faisions ? Pourquoi avons-nous dû changer quoi que ce soit ? »

Le fait est que tout avait changé. Mon prédécesseur avait passé un accord avec les talibans. Quand je suis arrivé au pouvoir, nous étions confrontés à une date limite le 1er mai. L’assaut des talibans approchait.

Nous avons été confrontés à l’un des deux choix suivants : suivre l’accord de l’administration précédente et l’étendre pour avoir ou étendre à plus de temps pour que les gens puissent sortir ; ou envoyer des milliers de troupes supplémentaires et intensifier la guerre.

À ceux qui demandent une troisième décennie de guerre en Afghanistan, je demande : quel est l’intérêt national vital ? À mon avis, nous n’en avons qu’un : faire en sorte que l’Afghanistan ne puisse plus jamais être utilisé pour lancer une attaque contre notre patrie.

Rappelez-vous pourquoi nous sommes allés en Afghanistan en premier lieu ? Parce que nous avons été attaqués par Oussama ben Laden et al-Qaïda le 11 septembre 2001, et ils étaient basés en Afghanistan.

Nous avons rendu justice à Ben Laden le 2 mai 2011, il y a plus de dix ans. Al-Qaïda a été décimé.

Je vous suggère respectueusement de vous poser cette question : si nous avions été attaqués le 11 septembre 2001 depuis le Yémen au lieu d’Afghanistan, serions-nous jamais allés en guerre en Afghanistan,  même si les talibans contrôlaient l’Afghanistan en 2001 ? Je crois que la réponse honnête est “non”. C’est parce que nous n’avions aucun intérêt national vital en Afghanistan autre que d’empêcher une attaque contre la patrie de l’Amérique et leurs frères, nos amis. Et c’est vrai aujourd’hui.

Nous avons réussi ce que nous nous étions proposé de faire en Afghanistan il y a plus de dix ans. Ensuite, nous sommes restés une autre décennie. Il était temps de mettre fin à cette guerre», a souligné Joe Biden.

Pour le président Biden, la fin de la guerre en Afghanistan, n’est que la réalisation de l’engagement pris envers le peuple américain, lors de la campagne présidentielle.

«Mes compatriotes américains, la guerre en Afghanistan est maintenant terminée. Je suis le quatrième président à être confronté à la question de savoir si et quand mettre fin à cette guerre. Lorsque j’étais candidat à la présidence, j’ai pris l’engagement envers le peuple américain de mettre fin à cette guerre. Et aujourd’hui, j’ai honoré cet engagement. Il était temps d’être à nouveau honnête avec le peuple américain. Nous n’avions plus d’objectif clair dans une mission à durée indéterminée en Afghanistan.

Après 20 ans de guerre en Afghanistan, j’ai refusé d’envoyer une autre génération de fils et de filles américains mener une guerre qui aurait dû prendre fin depuis longtemps».

 

Un coût financier et humain exorbitant

 

Le Président des États-Unis a, au cours de son discours mardi soir, évoqué le coût financier et humain important des 20 ans de guerre en Afghanistan à la nation américaine.

«Après plus de 2 000 milliards de dollars dépensés en Afghanistan, un coût que les chercheurs de l’Université Brown ont estimé à plus de 300 millions de dollars par jour pendant 20 ans en Afghanistan pendant deux décennies, oui, le peuple américain devrait entendre ceci : 300 millions de dollars par jour pendant deux décennies .

Si vous prenez le chiffre de 1 000 milliards de dollars, comme beaucoup le disent, cela fait toujours 150 millions de dollars par jour pendant deux décennies. Et qu’avons-nous perdu en conséquence en termes d’opportunités ? J’ai refusé de continuer dans une guerre qui n’était plus au service de l’intérêt national vital de notre peuple.

Et surtout, après 800 000 Américains qui ont servi en Afghanistan, j’ai parcouru tout le pays, un service courageux et honorable ; après 20 744 militaires américains blessés et la perte de 2 461 militaires américains, dont 13 vies perdues cette semaine, j’ai refusé d’ouvrir une autre décennie de guerre en Afghanistan.

Nous sommes une nation en guerre depuis trop longtemps. Si vous avez 20 ans aujourd’hui, vous n’avez jamais connu une Amérique en paix», a-t-il déclaré.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More