États-Unis : Trump conditionne la signature du prochain projet de loi sur le coronavirus par la réduction des charges sociales

0 178

Face aux effets néfastes de la pandémie du Coronavirus, le Président américain Donald Trump conditionne la signature d’un prochain programme de secours contre les coronavirus par la réduction des charges sociales.

“Je vais devoir voir, mais oui, j’envisagerais de ne pas le signer si nous n’avons pas de réduction des charges sociales”, a déclaré Trump lors d’une une interview diffusée dimanche sur Fox News.

La semaine dernière, la Maison Blanche avait appelé le Congrès à adopter la réduction des charges sociales dans tout le paquet de phase quatre.

Comme il l’a fait depuis le début de cette pandémie, le président Trump veut apporter un soulagement aux Américains qui travaillent dur et qui ont été touchés par ce virus et une façon de le faire est de faire une exonération des charges sociales”, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Judd Deere  avant de préciser qu’”Il a appelé le Congrès à l’adopter avant et il pense que cela doit faire partie de tout paquet de phase quatre.

Alors que les démocrates se sont opposés à l’idée d’une réduction des charges sociales, les républicains quant à eux, sont en faveur d’un congé fiscal.

Trump a souligné lors de son interview avec Chris Wallace, que le prochain paquet devait inclure des garanties de responsabilité pour les entreprises qui rouvriraient, ce que les républicains du Sénat devraient proposer.

«Nous avons besoin de protections parce que les entreprises vont être poursuivies simplement parce que quelqu’un est entré. Vous ne savez pas d’où vient ce virus. Ils vont s’asseoir dans un restaurant. Ils vont poursuivre le restaurant, le gars est en faillite », a déclaré Trump à Wallace,« Donc, nous avons besoin d’une sorte d’immunité».

Des négociations officielles avec l’administration Trump sur le prochain paquet législatif pour faire face à l’impact du coronavirus se poursuivront cette semaine à Washington, le secrétaire du Trésor Steven Mnuchin mènerait les négociations avec législateurs  au nom de la Maison Blanche, avec l’aide du chef de cabinet de la Maison Blanche Mark Meadows.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More