États-Unis : Trump n’a pas condamné et dénoncé les suprémacistes blancs “Proud Boys, prenez du recul et restez là”

0 193

Le Président Trump n’a pas condamné et dénoncé  la suprématie blanche mardi 29 septembre dans la soirée, lors du premier débat télévisé pour la course à la Maison Blanche, contre le candidat démocrate Joe Biden.

Évoquant le sujet de la violence dans les villes américaines, le modérateur Chris Wallace, a demandé à Trump : “Êtes-vous prêt, ce soir, à condamner les suprémacistes blancs et les milices et à dire qu’ils doivent se retirer et ne pas ajouter à la violence ou au nombre de ces villes comme nous l’avons vu à Kenosha, et comme nous l’avons vu à Portland?”

Trump : “Je dirais que presque tout ce que je vois vient de la gauche, pas de la droite”, a répondu Trump. «Je suis prêt à tout. Je veux voir la paix. »

«Alors faites-le, monsieur», a exhorté Wallace à Trump avant que son adversaire démocrate, Joe Biden, ne prenne la parole. “Fais le fais le. Dites-le », a déclaré Biden.

Trump a riposté: «Vous voulez les appeler. Comment voulez-vous les appeler? Donnez-moi un nom.”

Biden a déclaré: « Proud Boys », faisant référence à un groupe de droite.

«Fiers garçons. Reculez et restez là », a répondu Trump. «Mais je vais vous dire quoi, quelqu’un doit faire quelque chose contre l’Antifa et la gauche parce que ce n’est pas un problème de droite…. C’est un problème de gauche. », a-t-il ajouté en substance.

Pour Biden , les Proud Boys est un groupe que le Southern Poverty Law Center a désigné comme un groupe haineux.

Les Proud Boys se décrivent comme «une organisation fraternelle pro-occidentale pour les hommes qui refusent de s’excuser d’avoir créé le monde moderne; aka les chauvins occidentaux »et ont été liés à de violentes manifestations, souvent en soutien au président.

Joe Biden a ensuite noté que  le directeur du FBI, Christopher Wray, avait déclaré que l’antifa n’était pas une organisation formelle, mais une idéologie.

“Eh bien, vous savez quoi, il a tort”, a déclaré Trump à propos de Wray.

Ce premier débat présidentiel entre Trump et Biden a été houleux et de tous les enjeux.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More