Évaluation de la situation sécuritaire en Ituri : Les FARDC et la Police annoncent une série de mesures conjointes urgentes

0 315

Le Chef d’état-major général des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), le général d’armée Célestin Mbala et le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), le général Dieudonné Amuli Bahigwa, ont annoncé une série de mesures conjointes urgentes prises à l’issue de l’évaluation de la situation sécuritaire qui prévaut dans la province de l’Ituri, a indiqué ce lundi 14 septembre, à Bunia, le porte-parole des FARDC, le lieutenant général-major Léon Richard Kasonga.

Pour les groupes armés , l’interdiction formelle leur faite de circuler en arme et de porter la tenue militaire et celle de la PNC la dite interdiction a-t-il précisé concerne également toute personne étrangère aux forces armées et à la PNC non revêtue de la qualité de policier et de militaire.

Le général-major Léon Richard Kasonga a déclaré que toute sortie de site de regroupement est prohibée pour tous les éléments de groupes armés.

A cet effet, la PNC et les FARDC félicitent certains groupes armés pour avoir attendu la voie de la raison et signer l’acte d’engagement pour intégrer le DDR mais a-t-il relevé l’obligation leur est faite non seulement de respecter l’autorité de l’État mais surtout d’observer dans leur intégralité toutes les closes de l’acte d’engagement que ces groupes armés ont librement signés.

Le porte-parole des FARDC, a indiqué que l’objectif est de renforcer la discipline au sein de l’armée et de la Police,  toute divagation de militaires et de policiers avec arme en tenue en dehors des heures de service n’est pas autorisée sauf pour raison de service et moyennant un bulletin de service dûment signé par le commandant de l’unité du policier ou de militaire.

« En direction des opérateurs économiques installés en République démocratique du Congo, interdiction formelle d’utiliser les militaires et les policiers dans leurs installations » a-t-il dit et de poursuivre « retrait immédiat de militaires et policiers commis au gardiennage ».

Par ailleurs, le commandement de la police et de l’armée PNC lance un appel pressant à la population de la ville de Bunia, en particulier et celle de l’Ituri en général pour continuer à collaborer avec leur armée et police.

Le général Léon Kasonga a exprimé la détermination de la PNC et des FARDC pour protéger la population la population de l’Ituri en général et de Bunia en particulier jusqu’au sacrifice suprême dans le respect de droit de l’homme, de droit international humanitaire et de règles d’engagement.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More