FIFA : Sepp Blatter accusé  par la justice Suisse de mauvaise gestion d’une somme d’un million de dollars provenant des fonds du football

0 249

Sepp Blatter, ancien président de la FIFA, âgé de 84 ans, est poursuivi par la justice suisse pour mauvaise gestion d’un paiement d’un million de dollars provenant des fonds du football.

La fédération internationale de football association (FIFA), avait accordé le 13 avril 2010 , un prêt d’un million de dollars  sans intérêt, non garanti et plus tard annulé comme une sorte de cadeau, à la Trinité et Tobago Football Association, selon une enquête de l’Associated Press.

A cet effet, le procureur Thomas Hildbrand a informé Blatter qu’il était «accusé» du prêt accordé par la FIFA en 2010 à la Trinité et Tobago Football Association .

Blatter a été banni de la FIFA, après des soupçons de scandales financiers qui ont émaillé son mandant durant une décennie. Mais l’ancien patron de l’instance dirigeante du football mondial, a nié tout acte répréhensible.

L’enquête de l’Associated Press, révèle qu’un scandale de corruption de la FIFA a été porté devant un tribunal pénal suisse en 2008, Hildbrand a poursuivi les dirigeants de l’agence de marketing ISL qui ont vendu les droits de diffusion de la Coupe du monde et payé régulièrement des pots-de-vin.

Face aux soupçons de corruption permanents et persistants contre les hauts fonctionnaires de la FIFA, la justice Suisse avait ouvert une procédure pénale contre Blatter depuis septembre 2015 concernant les paiements de la FIFA à l’ancien président de l’UEFA Michel Platini.

En raison de ce scandale financier, la commission d’éthique de la FIFA avait décidé de bannir les deux dirigeants du football.

Le parquet fédéral Suisse a annoncé samedi dans un communiqué les poursuites judiciaires contre Blatter impliquant aussi  Valcke et Kattner, tout en déclarant que ces derniers ont la présomption d’innocence.

Jerome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA et Markus Kattner, ancien directeur des finances de la FIFA, sont également accusés de mauvaise gestion.

Valcke est accusé depuis février dernier, qu’il aurait reçu des pots-de-vin totalisant 1,4 million de dollars (1,25 million d’euros) liés à l’octroi des droits de diffusion de la Coupe du monde en Italie et en Grèce.

Ces allégations distinctes relient Valcke à Nasser al Khelaifi, président qatarien du  Paris Saint-Germain, qui dirige également le chaine de télévision en cable beIN Sports Group basée à Doha.

Nasser al Khelaifi a été accusé d’avoir incité Valcke à commettre une mauvaise gestion criminelle grave à l’encontre de l’ancien administrateur de la FIFA qui aurait utilisé une villa de luxe sur une île italienne en 2014 et 2015. Les deux hommes ont nié les actes répréhensibles.  Par conséquent, le Tribunal pénal fédéral de Suisse aurait annoncé l’ouverture d’un procès, avec un troisième homme, pour le 14 septembre prochain.

Par ailleurs, ll sied de noter que l’une des accusations contre Blatter sur des allégations selon lesquelles Blatter avait mal géré un accord de diffusion de la Coupe du monde pour les Caraïbes qui permettait à Warner de bénéficier de millions de dollars pourraient être abandonnées.

Les enquêtes fédérales suisses et américaines au sujet de la FIFA  s’appuient sur des allégations des paiements irréguliers effectués au profit de Jack Warner, ancien vice-président de la Fédération de Trinité et Tobago.

Jack Warner a longtemps contrôlé les circuits des élections de la FIFA jusqu’à ce qu’il quitte le football après avoir été impliqué dans des pots-de-vin pour s’opposer à Blatter en 2011. Il était également un député élu du Trinité et Tobago, avant de devenir ministre du gouvernement après les élections générales de mai 2010.

Warner est depuis recherché par les États-Unis pour son extradition.

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More