Flambée de prix du sucre et cossettes de manioc sur les marchés de Kinshasa

0 185

Le sucre de canne et les cossettes de manioc viennent de connaître une flambée de prix sur les marchés de Kinshasa, a constaté lehautpanel.com ce week-end sur les marchés de Kinshasa.

Le sac du sucre de 50 Kilogrammes de la compagnie sucrière de Kwilu –Ngongo  se vend présentement à 100.000 FC, cent mille francs congolais contre 60.000 FC ,soixante mille francs , il y a trois semaines.

Selon les  revendeurs contactés dans les différents marchés de la ville de Kinshasa, notamment : au marché de la liberté dans la commune de Masina, Gambela dans la commune de Kasa-vubu, Bayaka à Ngiri-ngiri, et Simba Zigida dans la commune  de Kinshasa, cette hausse de prix est la conséquence de la rareté de cette denrée alimentaire qui devrait en principe être à la portée de la ménagère puisque nous ne traversons pas la saison sèche, période où l’on constate sa rareté .

Par ailleurs, le sac des cossettes de manioc de 25 kilogrammes communément dénommé « mbadi » se négocie à 130.000 FC contre 75.000 FC voire 55.000 FC avant les fêtes de Noël.

Pour les sacs des cossettes de manioc précisent  les revendeurs , ce sont les mamans manœuvres qui sont à la base de l’augmentation de prix.

Ils ajoutent à cela  les pluies qui ne cessent de  se multiplier dans les provinces du Kongo-central , du Kwilu , de l’ Equateur , et du Kwango.

A Kinshasa généralement, lorsque les arnachistes augmentent les prix, il est difficile  de voir la baisse de prix.

Les autorités n’arrivent pas à contrôler le marché des biens et services face à la spéculation des revendeurs  de produits de première nécessité.

Le Hautpanel.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More