FMI : La RDC parmi les 28 pays à faible revenu bénéficiaires du prolongement de l’allégement du service de la dette

0 130

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le 1er avril 2021 une troisième tranche de subventions pour l’allégement du service de la dette de 28 pays membres dans le cadre du Catastrophe Containment and Relief Trust (CCRT), indique un communiqué de cette institution de Bretton Woods.

«Les administrateurs se sont félicités de l’opportunité d’envisager l’approbation de subventions au titre du Fonds fiduciaire pour la maîtrise et le soulagement des catastrophes (CCRT) pour soutenir la troisième tranche de l’allégement du service de la dette des membres les plus pauvres et les plus vulnérables du Fonds. Ils ont noté que la pandémie de COVID-19 continue d’exiger un lourd tribut humain et économique sur ces pays et que les ressources libérées par les première et deuxième tranches de l’allégement du service de la dette du CCRT ont contribué à atténuer l’impact de la pandémie », déclare le FMI.

En effet, cette approbation fait suite à deux tranches antérieures approuvées respectivement le 13 avril 2020 et le 2 octobre 2020. Il permet le décaissement de dons du CCRT pour le paiement de tous les services de la dette éligibles dus au FMI par ses membres les plus pauvres et les plus vulnérables du 14 avril 2021 au 15 octobre 2021, estimé à 168 millions de DTS (238 millions de dollars).

«Cette tranche de subventions pour l’allégement du service de la dette continuera à aider à libérer des ressources financières limitées pour un soutien sanitaire, social et économique d’urgence vital afin d’atténuer l’impact de la pandémie COVID-19. Sous réserve de la disponibilité de ressources suffisantes dans le CCRT, un allégement du service de la dette pourrait être accordé pour la période restante allant du 16 octobre 2021 au 13 avril 2022, pour un montant total d’environ 680 millions de DTS (964 USD)», ajoute-t-il.

Par ailleurs, la directrice générale Kristalina Georgieva a lancé en mars 2020, un effort urgent de collecte de fonds pour collecter 1 milliard de DTS (1,4 milliard de dollars) en subventions pour le CCRT. Cela permettrait au CCRT de fournir une aide financière pour l’allégement du service de la dette pour une durée maximale de deux ans, tout en laissant le CCRT suffisamment financé pour les besoins futurs. Jusqu’à présent, les donateurs ont promis des contributions totalisant environ 545 millions de DTS (774 millions de dollars EU), notamment de l’Union européenne, du Royaume-Uni, du Japon, d’Allemagne, de France, des Pays-Bas, de Suisse, de Norvège, de Singapour, de Chine, du Mexique, des Philippines, de Suède, Bulgarie, Luxembourg et Malte.

Les administrateurs du FMI ont également convenu que les ressources disponibles et les annonces de contributions étaient suffisantes pour financer la troisième tranche d’allégement du service de la dette pour la période du 14 avril au 15 octobre 2021. En conséquence, ils ont approuvé une aide sous forme de dons au titre du CCRT pour l’allégement de 28 membres éligibles qui ont un service de la dette arrivant à échéance pendant cette période.

Il sied de noter que les 28 pays bénéficiant de cette troisième tranche d’aide sont l’Afghanistan, le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, la Centrafrique, le Tchad, les Comores, la RD Congo, Djibouti, l’Éthiopie, la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, Haïti, le Libéria, Madagascar, le Malawi, le Mozambique, le Népal, le Niger, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, la Sierra Leone, les Iles Salomon, le Tadjikistan, la Tanzanie, le Togo et le Yémen.

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More