Forum pour un Consensus sur la réforme électorale en RDC : Georges Milumbu déclare que «le Congo ne doit pas être un lieu d’expérimentation de certaines choses qui ne marchent pas en Belgique, le contexte congolais est très différent »

0 229

La Coalition au Pouvoir en République démocratique du Congo( RDC) , le Front commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le Changement (CACH) a  boycotté les assises du Centre interdiocésain, sur la réforme électorale efficiente en RDC, initié par le Centre d’Appui politologue Afrique – Caraïbes (CAPAC) de l’Université de Liège en Belgique.

Dès son ouverture lundi 24 août 2020, ce forum pour un consensus électoral organisé par un pays étranger, en l’occurrence la Belgique, n’a pas réussi à réunir toute la classe politique congolaise, c’est ce qui a conduit à sa suspension un jour après.

Pour le Vice-président national  de « Congo Avance », M. Georges Milumbu,  la position du FCC et de l’UDPS face à ses assises est de nature à défendre la souveraineté de la RDC.

« Du fait de boycotter ensemble ce forum,  c’est une façon d’émanciper davantage la RDC, parce que la RDC ne doit pas rester un éternel élève de la Belgique», a déclaré M. Milumbu, avant de souligner que « Le Congo ne doit pas être un lieu d’expérimentation, de certaines choses qui ne marchent pas en Belgique, le contexte congolais est très différent.»

Il a également salué la décision prise par les deux partenaires de la coalition au pouvoir en RDC.

«Je salue cette décision acceptée par la coalition. Comme je l’ai toujours dit, que la stabilité de ce pays, l’unité de ce pays, et l’indépendance reposent sur cette coalition. »

Quant à l’appel de l’opposition sur des reformes, Georges Milumbu rappelle que ces genres d’assises n’ont pas fait avancer le pays.

«Qu’est ce qu’ils attendent par reforme,  s’est interrogé Georges Milumbu ? Avant d’affirmer que les reformes ont toujours eu lieu en RDC. Et les toutes récentes ont eu lieu en 2018, on a ajouté une plénière autour de la CENI, qu’est-ce que ça a changé ?»

Le Congo a un problème d’Hommes, pour preuve, une question technique entre les mains des théologiens. Vous voyez déjà les problèmes, a expliqué Georges Milumbu.

Donc les opposants et ceux qui sont autour de ce forum, cherchent des positions, et des postes. C’est là toujours que j’avertis le Chef de l’État.

“Si nous allons dans l’idée d’un certain quelconque dialogue en dehors des institutions,  nous peuple, nous allons nous assumer, pour demander une transition sans le président actuel,” a déclaré M. Milumbu.

“C’est pourquoi, ils doivent vivre malgré l’hypocrisie, avec leur coalition, pour que l’indépendance soit une réalité en RDC,” a-t-il poursuivi.

Le Vice-président de Congo Avance, est l’une des rares personnes de se dresser en avant plan pour la défense de la RDC, souligne-t-on.

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More