France : Macron annonce une dose de rappel pour les plus de 65 ans à partir du 15 décembre pour prolonger la validité du pass sanitaire

0 249

Le Président français, Emmanuel Macron, s’est adressé ce mardi 9 novembre 2021 aux français sur les grands sujets qui rencontrent les préoccupations de ses compatriotes. Au cours de ce discours, Emmanuel Macron a déclaré que la France poursuit sa lutte contre la pandémie à coronavirus et appelle à la vigilance de tous.

D’emblée, le Président français a lancé un appel à l’esprit de responsabilité des Français qui n’ont encore reçu aucune dose de vaccin, alors que la cinquième vague a commencé en Europe.

« Depuis près de deux ans, nous sommes confrontés à une pandémie exceptionnelle. Nous avons tous ensemble tenu et, je le crois, fait à chaque étape les choix collectifs  indispensables pour protéger chacun d’entre nous et nous protéger comme Nation.  Nos décisions se sont toujours fondées sur la connaissance scientifique, sur l’impératif de nous  protéger, sur la volonté d’agir de manière proportionnée et sur la conviction que la  responsabilité individuelle et collective, sont notre première force. 

C’est cela qui nous a conduit à décider à deux reprises d’un confinement quand il le fallait, au  printemps puis à l’automne 2020. Ensuite, à tenir bon avec un couvre-feu et des règles adaptées  à chaque territoire au début de cette année 2021 alors que beaucoup de nos voisins fermaient  tout », a déclaré Macron.

« S’agissant de la France, depuis la première vaccination en décembre 2020, nous avons injecté  en dix mois plus de 100 millions de doses.

51 millions d’entre vous sont aujourd’hui complétement vaccinés, ce qui fait de nous l’un des  pays du monde les mieux protégés.  

Grâce au pass sanitaire et à la stratégie mise en œuvre depuis le mois de juillet dernier, nous  sommes parvenus à maîtriser l’épidémie.  

En rappelant ces choix et nos résultats, j’ai, en cet instant, une pensée à la fois respectueuse et  émue pour tous nos compatriotes qui ont disparu, et pour leurs familles, et, je veux à nouveau  remercier nos soignants, nos associations, toutes celles et ceux qui ont contribué à tous ces  efforts. 

Pour autant, nous n’en n’avons pas terminé pour avec la pandémie. 

D’abord, parce que des dizaines de milliers de nos compatriotes sont touchés par ce qu’on  appelle le « COVID long » dont les symptômes qui sont, la perte de goût, de l’odorat,  l’épuisement, la dégradation de la santé mentale, font l’objet d’une prise en charge spécifique.  

Ensuite parce que, nous le savons, il nous faudra vivre avec le virus et ses variants jusqu’à ce  que la population mondiale dans son ensemble soit immunisée. Et c’est pour cela que d’ailleurs  dès le début, la France s’est engagée pour donner des doses aux pays les plus pauvres et les  pays en voie de développement. Nous sommes au rendez-vous de cette solidarité internationale et nous continuerons de le faire. 

Nous n’en n’avons pas terminé parce qu’à court terme, l’Organisation Mondiale de la Santé le  dit, la cinquième vague a commencé en Europe. Au Royaume-Uni et en Allemagne, plus de  30 000 nouveaux cas supplémentaires sont enregistrés chaque jour. Et si, grâce à vos efforts,  la situation en France est plus favorable, l’augmentation de 40% en une semaine de notre taux  d’incidence et la remontée des hospitalisations sont des signaux d’alerte. De même que la  situation dans certains territoires d’Outre-mer où la vaccination demeure encore insuffisante dans bien des cas, et qui ont beaucoup souffert ces derniers mois. Je veux ici leur dire à nouveau  la solidarité nationale et leur dire que tout continuera d’être fait, comme depuis le début de la crise.  Tout cela doit nous conduire à la plus grande vigilance et nous pousser à agir», a-t-il ajouté.

Pour Emmanuel Macron, la troisième dose de vaccin contre le coronavirus est nécessaire pour les plus de 65 ans, afin de les protéger. C’est dans cette vision qu’à partir du 15 décembre, les ainés devront bénéficier d’un rappel pour prolonger la validité du pass sanitaire.

« Une campagne a été lancée depuis la fin de l’été pour tous les plus de 65 ans et les plus fragiles,  il nous faut aujourd’hui l’accélérer.  Si vous avez été vacciné il y a plus de six mois, je vous appelle à vous protéger en prenant  rendez-vous, dès maintenant, auprès d’un centre de vaccination, de votre médecin ou de votre  pharmacien. Il est possible de faire ce rappel en même temps que le vaccin contre la grippe.  

À partir du 15 décembre, il vous faudra justifier d’un rappel pour prolonger la validité de votre  pass sanitaire. Les personnes qui ont moins de 65 ans voient aussi la protection conférée par le vaccin  diminuer au fil du temps. D’ailleurs au moment où je vous parle, plus de 80% des personnes  en réanimation ont plus de 50 ans. C’est pourquoi une campagne de rappel sera lancée à partir du début du mois de décembre pour nos compatriotes âgés de 50 à 64 ans. 

Nous avons saisi les autorités scientifiques afin qu’elle puisse nous indiquer dans les tous  prochains jours les modalités pratiques et les échéances à suivre. De la même manière que nous  avions organisée, vous vous en souvenez sans doute, durant le premier semestre, la campagne  de vaccination », a ajouté Macron.

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More