Global Survivors Fund : Le Japon salue l’initiative du Dr Denis Mukwege et Mme Nadia Murad pour l’autosuffisance des survivants des violences sexuelles

0 438

Le ministre d’État aux Affaires étrangères du Japon, M. UTO Takashi, en tant que membres du conseil d’administration du Fonds mondial des survivants, a salué l’initiative prise par le Dr Denis Mukwege et Mme Nadia Murad pour l’autosuffisance des survivants des violences sexuelles en période de conflit.

C’était lors de l’événement en ligne intitulé « Reparations for Survivors of Conflict-Related Sexual Violence: Status and Prospects» , co-organisé le 27 Septembre 2021 avec le Japon, ainsi que la France, la République de Corée et le Royaume-Uni, en parallèle de la 76e Assemblée générale des Nations Unies avec le Global Survivors Fund (GSF).

Au cours de l’événement, les conclusions de l’Étude mondiale sur les réparations du GSF ont été présentées, suivies d’une table ronde sur les programmes de réparation réalisables.

Dans son message, le ministre d’État UTO a exprimé son respect pour le Dr Denis Mukwege et Mme Nadia Murad, lauréats du prix Nobel de la paix 2018 et les principaux acteurs de la création du Fonds, et a mentionné que le Japon était tout à fait d’accord avec l’objectif du Fonds pour soutenir l’autosuffisance des survivants qui ont été blessés par des violences sexuelles en période de conflit. Il a également souligné que le gouvernement du Japon a soutenu les activités du Fonds depuis sa création.

En outre, il a déclaré que la pandémie de COVID-19 a eu un impact majeur sur les femmes et les filles vulnérables depuis le début de 2020 et a exprimé l’idée que si les survivantes de violences sexuelles en période de conflit pouvaient obtenir un moyen d’indépendance, reprendre confiance en elles, et jouer un rôle actif sur le plan économique et social, cela apporterait de nouvelles perspectives à notre société, ce qui créerait à son tour plus d’opportunités pour « mieux reconstruire ».

En outre, le ministre d’État UTO a déclaré que nous ne devons pas cesser de fournir un soutien même pendant la pandémie et a annoncé que le Japon continuerait de travailler avec la communauté internationale pour éradiquer la violence et apporter aide et soutien aux survivants.

Pour rappel, le Global Survivors Fund (GSF) a été lancé en octobre 2019 par le Dr Denis Mukwege et Mme Nadia Murad, lauréats du prix Nobel de la paix 2018, dans le but de faciliter l’accès aux réparations et aux soutiens pour les survivants de violences sexuelles liées aux conflits, contre un en toile de fond le fait que de nombreuses victimes de violences sexuelles liées au conflit n’ont pas reçu de réparation publique.

 

 

 

 

 

Le Hautpanel

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More