Goma : Une journaliste victime de balle perdue de la police au quartier Kyeshero

1 329

Tout est parti d’une échauffourée ce mercredi 17 février 2021, entre les habitants du quartier Kyeshero et les éléments de police. Ces derniers étaient chargés de procéder à un déguerpissement judiciaire de plusieurs familles qui occupent un espace attribué à un individu sur l’avenue polyclinique 3, quartier Kyeshero, à la commune de Goma.

Après un dossier judiciaire qui mettait aux prises ces habitants et un certain BAINGANA, une concession localement connu sous le nom de Nyarusanza a été attribué à cet individu. Ce qui lui a, d’office, donné le droit d’user de son terrain.

Le verdict prononcé par la justice à l’issue du dossier, n’a pas manqué de plonger la population perdante du procès dans une frustration. Depuis la semaine passée, celle-ci tentait de manifester son mécontentement face à un déguerpissement qu’elle commençait à subir avant d’être calmée par les autorités locale.

Enfin, la police qui voulait, encore une fois procéder à un déguerpissement cavalier s’est heurtée à une résistance populaire. Raison pour laquelle la situation a dégénéré en une altercation entre les habitants et les forces de l’ordre.

Cherchant à décanter la situation, les policiers ont tiré des balles en l’air, qui malheureusement a atteint une journaliste de UB FM, une station de radio locale, à Goma, au niveau de son coup, déchirant son épaule, à en croire des témoins oculaires.

Cette chevalière de la plume, du nom de Nanou Kazaku, a vite été dépêchée dans une structure sanitaire pour une intervention médicale d’urgence.

 

ISSA Félix, Goma/ Le Hautpanel

1 Comment
  1. Carol says

    Bon article

Leave A Reply

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More